Conférence : "Bruegel et l'Humanisme en Flandre" par Sophie Raux Imprimer

Conférence : Bruegel et l'Humanisme en Flandre
par Sophie Raux

 

Vendredi 9 décembre 2005
à l'amphithéâtre Schumpeter, pôle universitaire Lamartine à Dunkerque
en partenariat avec l'Université du Littoral




Sophie Raux-Carpentier est Maître de conférences en l'Histoire de l'art moderne à l'Université de Lille3. Elle s'intéresse particulièrement à l'Histoire de la peinture et des arts graphiques à l'époque moderne, et à l'Histoire des collections et du marché de l'art aux XVIIe et XVIIIe siècles.



Elle apporte un éclairage sur le peintre Bruegel dit l'Ancien (1527/28-1569), important représentant du courant humaniste en Flandre.

Les points forts développés par notre conférencière :

  •   Bruegel n'est pas le peintre joyeux et comique des scènes villageoises de son temps.
  •   Sa peinture est à rattacher aux courants les plus avancés de l'Humanisme septentrional.
  •   Ses réalisations comportent aussi une critique féroce et audacieuse des troubles politico-religieux ayant bouleversé les Flandres et le Brabant.


Les mendiants, 1568,
Musée du Louvre, 21x18 cm
  
 
Les Proverbes Flamands, détail, 1559, Berlin,
Staatliche Museen, Gemäldegalerie, 117 x 163 cm

Sophie Raux a terminé son exposé par La pie sur le gibet de 1568, une œuvre offerte par voie testamentaire par Bruegel à sa femme, d'après Karel Van Mander. Vous pouvez lire la fiche n°2 d'Histoire de l'Art qui détaille ce tableau.


Nous avons vivement apprécié l'exposé de madame Raux.

Après avoir planté le contexte social et politique ambigu de l'époque de Bruegel et évoqué la formation du peintre, notre conférencière a choisi avec justesse des tableaux représentatifs des différents genres abordés par l'artiste :

  • - les paysages à travers La chute d'Icare, la série Les mois ou Les Proverbes,
  • - les œuvres religieuses avec La Chute des anges rebelles, La Tour de Babel ou Le Massacre des innocents,
  • - les scènes de genre pour La danse de la mariée ou La pie sur le gibet.


Nous avons perçu la dimension humaniste de la peinture de l'artiste, qui nous montre un homme ancré dans son environnement, bien loin d'être idéalisé, préoccupé par la période sombre que traverse les Pays-Bas, et tentant d'agir sur son destin.

Nous comprenons le rôle si important mené par Bruegel dans son pays, se posant comme dénonciateur des travers quotidiens des hommes, mais aussi s'opposant aux exactions commises par le pouvoir occupant.




Revenus quelques années en arrière, les auditeurs se retrouvent sur les bancs d'un amphi, ravis d'être si bien installés. Ils pourront même prendre des notes !




Nous vous remercions de votre confiance et souhaitons que vous avez apprécié notre carte de vœux postée en décembre - Le Dénombrement de Bethléem -, un tableau de Pieter Bruegel II dit le Jeune conservé au Palais des Beaux-Arts de Lille, peint par le fils en prolongement de l'œuvre du père exposée au Musée d'Art Ancien de Bruxelles, datant de la tristement célèbre année 1566.

Bruegel imbrique un épisode sacré, Le Dénombrement de Bethléem dans une scène profane, la perception de l'impôt. La scène est regardée d'en haut, dans un immense paysage, presque perdue dans une foule qui la masque d'abord à nos yeux.

Ici, rien ne distingue Marie sur son âne des autres personnages occupés à leur tâche. C'est l'hiver, les enfants jouent, et les fonctionnaires profitent du recensement pour percevoir la Dîme.



Le Dénombrement de Bethléem, Pieter Bruegel l'Ancien,
conservé au Musée d'Art Ancien de Bruxelles, peint en 1566.





Avez-vous identifié la provenance des huit détails choisis par Monique pour illustrer le texte de notre carte de vœux ?

 

À cliquer :

 

  • Le site exceptionnel pieter-bruegel.com sur Pieter Bruegel dit l'Ancien. Vous y trouverez une profusion de ses tableaux regroupés dans des salles virtuelles, une biographie, le contexte historique de l'époque, etc.
    En choisissant la rubrique Les proverbes, vous pourrez accéder au tableau dont c'est le titre. Ensuite, en optant pour l'explication des proverbes flamands d'après Rainer et Rose-Marie HAGEN, vous pourrez découvrir la signification des 99 proverbes flamands illustrés par l'artiste. Vous y trouverez au proverbe 84 le fameux Margaritas ante porcos déjà proposé dans les citations latines de Martin.
  • Le beau site perso bruegel.pieter.free.fr pour découvrir l'artiste et approfondir certaines œuvres de façon très détaillée.
  • Sur le site d'Imageimaginaire.com, à propos du tableau Les mendiants, voyez deux manières d'écrire son regard sur un tableau : le regard du spécialiste et le regard du poète. Vous pourrez même télécharger une fiche au format pdf.
  • La Chute d'Icare, peint vers 1558, appartient aux collections du Musée d'Art Ancien de Bruxelles au sein des musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Nous avons pu le détailler à loisir dans la salle Bruegel lors de notre visite à Bruxelles du 11 octobre 2005.
    Pour approfondir vos connaissances sur ce tableau attribué le plus souvent à Bruegel, voyez la page pédagogique très bien faite de l'académie de Toulouse sur ce tableau.
  • Un dictionnaire des peintres belges pour lire une biographie documentée de Bruegel.