Imprimer Envoyer

Mercredi 4 avril 2018 à 18h

Salle 5, Complexe de cinémas du Pôle Marine (entrée par le Studio 43), Dunkerque

Le mouvement dans l’art vidéo :

entre illusion et réalité, rupture et continuité


Une conférence de Stéphanie Antona

Membres ou non de l'Association Convivialité en Flandre, nos conférences vous sont ouvertes. Le tarif plein est de 6 € ; le tarif réduit est de 3 € pour les membres de l'Association. l'accès est gratuit pour les scolaires, étudiants et demandeurs d'emploi. Nous acceptons les "Passeports Séniors" (pdf d'invitation).


L’Association Convivialité en Flandre a choisi pour théme cette saison Pourtant ça bouge ! Quand l'art fait jaillir la vie et a invité Stéphanie Antona à participer à son programme de conférences puisque l'art vidéo est au cœur du mouvement dans l'art.


Stéphanie Antona aa Stéphanie Antona est historienne d’art et titulaire d’un master en histoire de l’art contemporain.
Elle s’est intéressée à Gilbert Delaine, sa passion de collectionneur à l’origine de la création du LAAC, mais aussi la dimension de sa collection d’art sacré.
Elle est actuellement doctorante à l’École Pratique des Hautes Études de Paris et prépare une thèse sur Les représentations religieuses dans l’art vidéo français et italien depuis 2000.

 

Pour parler de la question du mouvement dans les arts, il est aujourd’hui difficile d’occulter l’art vidéo dont le principe repose sur l’image en mouvement.

Né dans les années soixante, l’art vidéo reste encore appréhendé avec un mélange de curiosité et de méfiance car les réponses peuvent être multiples et vagues à la simple question :
Qu’est-ce que l’art vidéo ?

À gauche : Bill Viola, Émergence, 2002, capture d'écran, vidéo couleur

À droite : Masolino da Panicale, Pietà, 1424, fresque, Museo della Collegiate di Sant’Andrea, Empoli
Bill Viola, Émergence, vidéo couleur, 2002 & Masolino, Pietà, 1424, fresque

 

Bill Viola, Émergence, vidéo couleur, 2002 & Masolino, Pietà, 1424, fresque a Pourtant, il est possible d’en dessiner les grands principes et de comprendre comment ce médium est parvenu, au fil des décennies, à acquérir une légitimité dans le cercle des institutions artistiques.
Son évolution est incontestablement liée au développement des nouvelles technologies qui ont permis aux artistes de réaliser de nouvelles expériences où les questions liées au mouvement, au corps et au temps se sont croisées pour constituer les piliers fondamentaux de l’art vidéo.

À gauche : Bill Viola, The Greeting, 1995, capture d'écran, vidéo couleur, 10 min 22

À droite : Jacopo Carucci dit Il Pontormo, La Visitation, vers 1528, huile sur bois, 207 x 159 cm, Carmignano, Presbytère de San Michele Arcangelo

Corps en mouvement, manipulation du temps et de l’image, ces procédés nous interpellent sur les intentions du vidéaste.
Ce dernier désire-t-il plonger le spectateur dans une illusion ou au contraire lui révéler une réalité imperceptible ?

Face aux peintres, sculpteurs ou photographes qui parviennent à symboliser les mouvements du corps et de l’âme dans leurs œuvres, les vidéastes créent-ils une rupture ou une continuité ?


Comprendre ce qu'est une performance sur le site Ted.com par Marina Abramović - la « grand-mère de l'Art performance » comme elle se qualifie elle-même - avec une conférence de 16 min :
Marina Abramović, un art fait de confiance, de vulnérabilité et de connexions.
Marina Abramović en conférence-performance

Nous serons heureux de vous retrouver nombreux pour cette dernière conférence de la saison.


  • Des pistes à cliquer :
✰ - Depuis quarante ans, Bill Viola, pionnier de l'art vidéo, filme le temps, la force des éléments, l'invisible, pour en faire de puissants tableaux vivants. Lisez l'article "Bill Viola, ou l'éloge du ralenti" sur le site de Télérama à propos de la rétrospective qui lui rendait hommage au Grand Palais, à Paris en 2014 ;
- Un article du blog Le Curieux des arts, "Bill Viola, homme de la Renaissance ? Immersion à Florence", à propos de l'exposition Bill Viola. Il Rinascimento elettronico au Palais Strozzi en 2017 ;
- Sur l'article de Usbek & Rica, Une brève histoire de l'art vidéo, vous trouverez une de mes vidéos préférées de Bill Viola (6 min), Reflecting Pool, mais aussi une belle présentation de la Fête des lumières à Lyon ; vous pouvez aussi regarder une petite histoire de l'art vidéo (1 min 30) pour un survol depuis ses débuts en 1963 par l'équipe du Grand Palais ;
- Marina Abramović est une artiste serbe qui étudie et repousse les frontières du potentiel physique et mental à travers ses performances. Faisant partie du courant artistique de l'art corporel, elle s'est lacérée et flagellée, a congelé son corps sur des blocs de glace, pris des produits psycho-actifs... Pendant sa performance The Artist is Present au MoMA de New York en mai 2010, Marina Abramović est restée trois mois, huit heures par jour, impassible, assise sur une chaise tandis que les visiteurs pouvaient s'asseoir devant elle alternativement. Le montage vidéo de 3 min 37 de cette performance est émouvant, en particulier le moment de ses retrouvailles avec son ex-compagnon et artiste Ulay.

Mise en ligne et liens proposés par Sabine Wetterwald le 31 mars 2018