Imprimer Envoyer
Vendredi 11 janvier 2013

Cassel, Marguerite Yourcenar et la peinture flamande  
Hazebrouck, le musée des Augustins, l'église Saint-Eloi,
l'œuvre culturelle et sociale de Jules Lemire
Watou, le boltra, jeu de boules flamandes

 


Cette journée est réservée aux membres à jour de leur cotisation à Convivialité en Flandre.

Départ de Dunkerque, Parking Piscine Paul-Asseman
Rendez-vous à 9h
Vers 10 h : Arrivée à Cassel

 


Marguerite Yourcenar 1903-1987 ddddd
Villa Musée Yourcenar Parc du Mont Noir

Visite guidée au musée départemental de Flandre de l'exposition temporaire Marguerite Yourcenar et la peinture flamande.

Dans le cadre du 25ème anniversaire de la mort de Marguerite Yourcenar, le musée départemental de Flandre en collaboration avec la Villa départementale Marguerite Yourcenar, propose une exposition pluridisciplinaire où se croisent littérature et peinture.
Une manière de voir autrement, à travers le regard de Marguerite Yourcenar, la subtilité de la peinture flamande et de découvrir toute la complexité d'un personnage littéraire d'exception.

Marguerite Yourcenar, écrivaine de renommée internationale, fut la première femme élue membre de l’Académie Française, en 1980. Elle a vécu une partie de son enfance en Flandre, au Mont Noir.
La peinture flamande fait partie de ses racines, l'auteure se nourrit et s'approprie les détails et les atmosphères des œuvres pour alimenter son imaginaire et ses écrits.

Son roman L'Œuvre au noir publié en 1968 prend pour décor la ville de Bruges au XVIe siècle.

Pour cette exposition, trente œuvres des plus grands peintres flamands des XVe et XVIe siècles, Brueghel, Memling, Grimmer, mettent en lumière l'influence de la peinture flamande dans le travail d'écriture de Marguerite Yourcenar.

C'est aussi l'occasion de (re)découvrir la collection permanente que les membres de Convivialité en Flandre ont pu admirer  en mars 2011.

Abel Grimmer Paysage d'hiver

Vers 12h30 : Déjeuner au restaurant L'Ambigu à Hazebrouck

14h30 : Découverte du patrimoine culturel de Hazebrouck

L'église Saint-Éloi, hallekerke gothique qui a retrouvé en 1994 la flèche de son clocher détruite en 1940, contient cinq retables classés, une chaire du XVIIIe siècle, une chapelle des fonts baptismaux et de remarquables vitraux (œuvres de Julien Vosch et de l’abbé Paul Pruvost).

L’oeuvre sociale et culturelle de l’abbé Jules Lemire qui fut député démocrate et social pendant 35 ans et eut un rôle très important au niveau national.

Le Musée des Augustins expose des peintures religieuses, historiques et mythologiques des anciens Pays-Bas méridionaux (Rubens, Van Dyck, Teniers le Jeune...) et des peintures académiques françaises du XIXe siècle.  L’histoire et les traditions locales y sont aussi présentées.

Aimé Maeght, fondateur de la fondation Maeght

Par ailleurs, le musée est enrichi depuis décembre 2012 et pour trois mois, de quelque 130 œuvres de Georges Braque, pape du cubisme et grand ami du marchand d'art flamand Aimé Maeght, fondateur de la Fondation Maeght à St-Paul-de-Vence.
Cette exposition temporaire permet de faire connaissance avec l’œuvre gravé de Georges Braque (1882-1963), une grande figure de l’art moderne.
Son œuvre peint est très connu mais son œuvre gravé l’est moins.

Or cette pratique de l’estampe occupe une place à part entière dans son parcours. Elle comporte des convergences avec sa peinture.
De nombreux thèmes sont communs aux deux pratiques comme les natures mortes, les fleurs, les oiseaux… et suivent la même évolution stylistique, passant par le cubisme notamment.
Certaines séries comme la Théogonie (années 1930) sont l’occasion pour Georges Braque de s’aventurer dans de nouvelles voies.

Georges Braque, l'oiseau, 1949

L'exposition retrace l’ensemble de ce parcours de 1907 à 1963 réparti entre estampes et livres illustrés, comportant des pointes sèches, des eaux-fortes complétées parfois à l’aquatinte, des lithographies et quelques bois gravés.

1
7h
30 Watou en Belgique. 

Sur la route de la convivialité, nous faisons une halte festive dans la tradition flamande :
à
Het Wethuys, une collation pâtissière et
au
Boltra, nous nous laissons emporter par le charme et les joies du bon vieux temps, le bourloire, jeu de boules flamandes...

Le bourloire, jeu de boules flamandes, appelé Boltra chez nos voisins flamands est un ancien jeu se pratiquant sur une piste incurvée, par équipe, avec des boules de bois.
Deux équipes entrent en compétition: le dé décide de la couleur de chaque équipe (bleue ou rouge) et quelle équipe commence. Chaque équipe roule 1 boule vers le but : celle qui a la boule le plus près du but commence. Chaque joueur de l'équipe qui démarre, lance 1 boule vers le but et chaque joueur de l'autre équipe essaie aussitôt de lancer sa boule le plus près possible du but. Chaque équipe marque selon le nombre de boules les plus proches du but. La couleur gagnante commence la partie suivante. L'équipe qui marque 12 points, gagne 10 points ; l'autre 0.

Watou, le boltra photo A.R.

boltra, jeu de boules flamandes, détail

Vers 19h départ pour Dunkerque

À cliquer :

À lire :

  • Sandrine Vézillier et Achmy Halley, Marguerite Yourcenar et la peinture flamande, Editions Snoeck, 2012, 120 p., 22 € ;
  • Dora Vallier, Braque: L'Oeuvre gravé. Catalogue raisonné, Paris 1982.

Rédaction et mise en ligne le 9 janvier 2013 par Agnes Réant-Rosseel