Imprimer Envoyer
Jeudi 17 mars 2011

Le musée départemental de Flandre à Cassel et

le patrimoine architectural de Aire-sur-la-Lys

Cette journée est réservée aux membres à jour de leur cotisation à Convivialité en Flandre.

10 h : Cassel, Grand'Place

Visite guidée du musée départemental de Flandre

Hôtel de la Noble Cour Cassel


Sur la Grand'Place rénovée, se dresse l'ancienne châtellenie, bâtiment administratif et judiciaire datant du XVIe siècle devenu Hôtel de la Noble-Cour.
Elle impose son architecture particulière avec son immense toiture, ses fenêtres à meneaux et ses lucarnes caractéristiques.

Le musée s'articule autour d'une cour intérieure splendide.
Une succession de petites salles aux couleurs chaudes et aux boiseries d'époque mettent en valeur des collections diverses, peintures, pièces ethnographiques, objets religieux...

Le parcours proposé au public est construit autour de quatre thèmes :
Le premier thème, Soumission et colère, fait référence aux périodes de guerres et d'affrontements qu'a connues la région.

Le deuxième thème, Entre Terre et Ciel, explique combien le paysage flamand est lié au spirituel. De nombreux tableaux de primitifs flamands anonymes côtoient des oeuvres marquantes de Joachim Patinir ou de Roelandt Savery.

Roelandt Savery naquit à Courtrai en 1576. Fuyant les péripéties religieuses, il se réfugia d’abord à Bruges, puis à Haarlem. Des Pays-Bas, il se rendit ensuite à la cour impériale de Rodolphe II à Prague, où il devint peintre de la cour.
Les paysages minutieux et fantaisistes de Savery, mettant en scène une multitude d’espèces animales, étaient convoités par les rois, empereurs et notables de l’Europe entière, à une époque où les zoos étaient inconnus.



Roelandt Savery, Paysage au château, vers 1590

Anonyme flamand, Vierge à l'enfant, 1484

Erasmus de Bie, Procession de chars sur la Place du Meir à Anvers, 1670

La salle consacrée au thème, Mesure et Démesure, présente un cabinet de curiosités étonnant, où l'art contemporain figure à côté d'oeuvres classiques, où un hibou étrange de l'Anversois Jan Fabre jouxte une vertèbre de baleine ou des sculptures antiques.
On termine avec le thème Ostentation et Dérision où la fête et le carnaval habitent chaque oeuvre. Le tableau Procession de chars sur la Place du Meir d'Erasmus de Bie, lui aussi issu d'Anvers, berceau d'une bonne partie des artistes exposés, fascine par le foisonnement de personnages et de décors.
Le musée regorge de couloirs, de recoins et de divers espaces à même d'accueillir une profusion d'expositions temporaires.

Vers 12h15 Déjeuner au Restaurant du Lion d'Or à Aire-sur-la-Lys.

14h00  Aire-sur-la-Lys, visite guidée de la ville, découverte du patrimoine architectural et culturel.

Le bailliage Aire-sur-la-Lys



La chapelle Saint-Jacques, Aire-sur-la-Lys
L'Hôtel de ville du XVIIIe siècle et le beffroi baroque (1724) classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité ;

le bailliage (1600) de style Renaissance flamande ;

l'église collégiale Saint-Pierre (XVIe-XVIIe siècles), de structure gothique bien que construite pendant la Renaissance, au décor baroque de la contre-réforme, classé monument historique depuis 1862 ;

la chapelle des Jésuites Saint-Jacques (XVIIe siècle) de style baroque, classé monument historique en 1942.  Panneaux sculptés et statues du XVIIIe siècle, mobilier du XIXe siècle.

Vers 17h00 départ pour Dunkerque

À cliquer :

À lire :

  • L'édition spéciale " le Nord " - novembre 2010 - magazine du Département du Nord ;
  • Aire-sur-la-Lys - Monuments Historiques. Textes établis par l'Association Culturelle et Historique d'Aire-sur-la-Lys. Ouvrage édité par l'Office de Tourisme d'Aire ;
  • N°15 des Nouvelles Chroniques Locales d'Aire-sur-la-Lys, N° Spécial, Revue Historique et Culturelle d'Aire-sur-la-Lys et de sa région.

Rédaction et mise en ligne le 12 mars par Agnes Réant-Rosseel