Imprimer Envoyer

 

Convivialité en Flandre - 7 au 13 mai 2010

Voyage à Saint-Pétersbourg

Pouchkine, Pétrodvorets, Pavlovsk


Saint-Pétersbourg, un nom qui évoque beauté, raffinement, grandeur... Surgie des marécages et des îlots du delta de la Néva, elle est ville transparente de lumière et de marbre, née du rêve un peu fou d'un monarque qui imposa la pierre comme unique parure. Fenêtre ouverte sur l'occident par la volonté de Pierre le Grand, Saint-Pétersbourg détrôna Moscou et devint la capitale des Tsars et de l'aristocratie pendant plus de deux siècles.

Situation de Saint-Pétersbourg Véritable phare de la culture russe entre 1700 et 1918, la "fille du génie de Pierre" fut le théâtre en 1917 de la prise de pouvoir par le gouvernement soviétique. Puis Saint-Pétersbourg devint Pétrograd entre 1914 et 1917 et ce n'est qu'à la mort de Lénine qu'elle prit le nom de Leningrad. Pendant la dernière guerre mondiale, la ville subit l'horreur de 900 jours de siège. Aujourd'hui Saint-Pétersbourg, reconstruite, toujours aussi belle, est de nouveau sanctifiée de son nom de baptême depuis le référendum de 1991. Située à proximité du cercle polaire à l'endroit où la Néva se jette dans la mer Baltique au Golfe de Finlande, Saint-Pétersbourg est l'une des plus grandes villes septentrionales au monde. Admirable ensemble architectural du XVIIIe siècle, Saint-Pétersbourg est une symphonie de larges avenues, de grands ensembles réguliers, de palais décorés à mille facettes, bordés d'infinis canaux...

Ceci est la trame du programme proposé édité sur papier pour les participants.
Svetlana Dobrosolets et Irina Loskutova ont été nos deux guides pétersbourgeoises. Compétentes et agréables, elles nous ont présenté l'art et la ville de Saint-Pétersbourg en deux groupes pour des conditions optimum de visite. Les deux accompagnatrices et organisatrices Chantal Lefebvre et Sabine Wetterwald se sont employées avec l'aide du voyagiste Clio à aplanir toutes les difficultés matérielles pour que les pensées soient réservées essentiellement à l'art et l'histoire de Saint-Pétersbourg.

Nous étions 43 inscrits au voyage.
Le logement à l'
Hôtel Le DOSTOEVSKY 3*** est pratique, choisi pour sa situation dans la ville intra-muros.
L’hôtel (Tel + 7 812 331 32 00,
19, Perspective Vladimir, Saint-Pétersbourg
) est situé dans un quartier vivant, au centre historique de Pétersbourg, à  200 m de la  Perspective Nevski artère principale de la ville.
Ouvert en 2003, il occupe les 5ème, 6ème et 7ème étage d’un immeuble historique dont le rez-de-chaussée est occupé par de nombreuses boutiques. Du 7ème étage, très belle vue sur l’église Notre-Dame de Vladimir.

Plan de Saint-Pétersbourg

Vendredi 7 mai 2010  Jour 1

Saint-Pétersbourg, Canal Griboïedov
o

Saint-Pétersbourg, le Canal Griboïedov

Départ à 4 h15 du parking de la CCI, face à l’ancien terminal croisières, rue de l’Université à Dunkerque ;
Transfert - Dunkerque - Paris-Charles de Gaulle en car ;
Vol régulier Air France direct pour les deux vols : décollage 9 h 45, arrivée prévue à Saint-Pétersbourg à 15 h (heure locale +2h de décalage).
Transfert assisté.

Tour de ville panoramique commenté.
Dîner et nuit à l'hôtel.

Samedi 8 mai Petit déjeuner à l’hôtel

Départ en excursion à Pouchkine dans le sud de Saint-Pétersbourg.
Visite du Palais de Catherine Ière qui y avait établi sa résidence et du parc. Elle est l'épouse de Pierre 1er, à ne pas confondre avec la Grande Catherine. C’est Élisabeth Ière qui demanda à Rastrelli de  remanier le Palais vers 1750. Construit au milieu du XVIIIe siècle, de style baroque, la façade frappe par ses dimensions - plus de 300 m de long - et ses couleurs blanches et bleues.
À son arrivée au Palais, Catherine II chargea Cameron admirateur de la Rome antique de l’embellir pour l'agrémenter de meubles et d'un peu de confort sous les dorures. Le luxe fit donc son apparition : au premier étage, l’enfilade d’apparat traverse sept salles ornées de boiseries dorées et la Grande Galerie (47 m sur 17 m) copie le faste de Versailles. Dans le parc s'opposent à l'est les jardins à la Française, au sud autour d'un lac, le parc à l'Anglaise.
Le célèbre Cabinet d'Ambre, pièce unique au monde, est récemment ouvert au public après sa reconstitution.

Déjeuner sur place au restaurant Le XIXe siècle.

Départ vers Saint-Pétersbourg ; sur le trajet, visite du Monument du siège de Leningrad.
Samedi 19 juillet 1941: les Allemands atteignent les faubourgs de Leningrad et débuteront le plus long siège de l'histoire des guerres qui durera 872 jours.

Un "Then and now" très réussi du photographe Segei Larenkov. Il compose et entremêle des photos de la cité moderne avec des images datant du siège de Léningrad. Troublant et artistique... C'est un lien proposé par Patrick Peccatte.

Au retour à Saint-Pétersbourg, visite de la Laure Alexandre Nevski, ancien Monastère de la Sainte-Trinité Alexandre Nevski fondé en 1710 par Pierre Le Grand en l'honneur du célèbre vainqueur des Suédois en 1240, Alexandre Nevski. L'établissement reçut par la suite le titre de Laure, titre que trois autres monastères seulement portent en Russie.
Le Monastère reçut ce titre en tant que résidence du métropolite et siège d'académie ecclésiastique. S'y insèrent
- la Collégiale de la Sainte-Trinité somptueusement décorée de marbre, édifiée par Stazov sous Catherine II (les reliques de saint Alexandre Nevski y sont exposées) ;
- l'église de l'Annonciation, construite en 1717-1725 par Domenico Trezzini ;
- le Musée de l'Architecture funéraire et de la sculpture urbaine ;
- la résidence du Métropolite, demeure baroque de 1765.

Sur le territoire de la Laure s'égrènent aussi les cimetières Saint-Lazare et Tikhvine avec les tombes de l'architecte Rossi, de l'écrivain Dostoïevski, des compositeurs Glinka, Moussorgski, Rimski-Korsakov et Tchaïkovski ainsi que de Marius Petipa, ce Marseillais qui devint le père de l'École russe de danse.
Retour et dîner à l'hôtel

Dimanche 9 mai Petit déjeuner à l’hôtel

Excursion à Pétrodvorets - ancien Péterhof - situé à 30 km à l’ouest de Saint-Pétersbourg en bordure du Golfe de Finlande.
Jolie surprise incluse : départ de l'hôtel vers l'embarcadère pour se rendre en hydroglisseur à Peterhof.

Visite des Jardins de Petrodvorets

Saint-Pétersbourg, Photo Francis Cailliau

o Petrodvorets (Peterhof), photo Francis Cailliau, septembre 2008. La grande cascade tombe de 16 m dans le canal maritime qui relie Peterhof au golfe de Finlande.

Pétrodvorets est l'ancienne résidence impériale de Pierre le Grand, entourée de beaux jardins peuplés de statues et animés de jeux d'eau. Des
"Trianons" construits dans le parc au bord de la mer, Marly, l'Ermitage et surtout Monplaisir, protégeaient l'intimité du tsar et de la famille impériale.
Visite intérieure du Grand Palais de Pierre Le Grand.
Construit à partir de 1714, le Grand Palais fut entièrement remanié par Rastrelli, au milieu du XVIIIe siècle. Ce dernier, néanmoins, a conservé la sobriété du baroque pétersbourgeois. Un luxe somptueux règne dans les salles d'apparat, les salons et les galeries.

Déjeuner sur place au restaurant Grande Orangerie

Retour à Saint-Pétersbourg et visite du Musée Russe. Créé en 1985, c’est le plus grand musée d’art russe après la Galerie Trétiakov de Moscou. Installé dans l’ancien Palais Michel, (fin du XIXe siècle), il offre une collection de peintures et d’icônes russes du XIIIe au XVIIe siècle. L’art moderne y est également représenté. Parmi les toiles les plus marquantes, Sourikov, Répine, Vroubel, Gontcharova mais aussi Kandinsky, Malévitch, Tatline et Rodchenko. Le Musée Russe

Retour à l'hôtel, dîner et nuit.


Lundi 10 mai Petit déjeuner à l’hôtel

Départ pour un Tour de ville
Visite de la Forteresse Pierre et Paul,
transformée en prison à partir de 1717 ; visite de la collégiale Saint-Pierre et Saint-Paul avec les tombeaux des Romanov depuis Pierre le Grand.
Visite de la Maisonnette de Pierre le Grand. Première habitation de la ville, elle fut construite en trois jours, à proximité du chantier de la Forteresse Pierre et Paul, pour Pierre Le Grand qui dirigeait lui-même les travaux. En bois, longue de 12 mètres et large de 5,5 mètres, elle n'est composée que deux pièces. Des meubles d'époque et des objets personnels de Pierre Le Grand y sont conservés.


Déjeuner en ville au restaurant Gortchakov

Promenade sur Nevski - Place du Palais au Gostiny Dvor - Notre-Dame de Kazan, Place des Arts -
suivi de la Pointe de Ile Vassilievski, Bourse, Place des Décembristes
.
Visite de la Cathédrale Saint-Isaac, la plus somptueuse église de Saint-Pétersbourg et la plus vaste de la ville.

Saint-Pétersbourg, les coupoles dorées de la Cathédrale Saint-Isaac sur la place éponyme depuis le monument équestre dédié à Nicolas Ier et sculpté par Piotr Klodt, photo Francis Cailliau, septembre 2008

Son caractère grandiose relève du classicisme tardif. Construite entre 1818 et 1848 par l'architecte français Auguste Montferrand, sur l’emplacement d’une première église en bois à cinq coupoles construite en 1768, son plan en croix s'étend sur un hectare. 48 colonnes de granit de près de 110 tonnes se développent pour former quatre portiques en avant corps sur chaque façade. La cathédrale peut accueillir quatorze mille personnes. L'intérieur abonde de marbres, or, bronze,  mosaïques (plus de 150 panneaux en mosaïque à sujet biblique) et fresques (colonnes en malachite, porte Sainte en lapis-lazuli d'Afghanistan). Le tambour et le Dôme de la coupole s’inspirent des modèles occidentaux.
Saint-Pétersbourg, Photo Francis Cailliau

Elle fut consacrée Cathédrale en 1858 et devint sous Staline, en 1931, un Musée d’Histoire. Rendue au culte en 1990, la messe y est célébrée lors des grandes occasions, sous les dorures du voûtement de la coupole. Pour donner sa touche finale à la Place Saint-Isaac (derrière la cathédrale), Montferrand dessine une statue équestre de Nicolas Ier qui sera sculptée par Klodt.

Ballet 'Le Lac des cygnes au “Grand Palace” Temps libre


Transfert au théâtre pour une représentation du
Ballet
Le lac des cygnes au Grand Palace Theatre à Saint-Pétersbourg ;

Retour à l'hôtel pour le dîner et la nuit.

Mardi 11 mai Petit déjeuner à l’hôtel

Départ et première visite du Musée de l’Ermitage, un des plus prestigieux musées au monde. On doit la fondation du musée à Catherine II, qui régna durant 34 ans à la fin du XVIIIe siècle. C’est elle qui commença en 1764 l’achat des collections artistiques. Aujourd’hui, le musée occupe cinq édifices. Un dicton dit qu’il faudrait huit ans pour la visite de l’Ermitage si l’on consacre 1 minute à chaque œuvre... Parmi les richesses du musée, les Écoles européennes de peinture dont une collection de Rembrandt et un ensemble unique de la période impressionniste.

Le complexe de l’Ermitage

Le complexe de l’Ermitage; de gauche à droite : le théâtre de l’Ermitage, le Vieil Ermitage, le Petit Ermitage, le palais d’Hiver ;

Le Nouvel Ermitage, situé derrière le Vieil Ermitage n’est pas visible.

Déjeuner en ville  au restaurant Da Vinci

Transfert et excursion à Pavlovsk à 28 km au sud de Saint-Pétersbourg.
Pavlovsk porte le nom du successeur au trône, Pavel Petrovitch - futur empereur Paul I er - qui reçut la propriété du domaine en 1777.
Visite du Palais de Paul Ier. Il est construit sur le modèle d’une villa palladienne.
Appartements de parade : Salle italienne avec coupole en couverture, Salle grecque avec une merveilleuse colonnade d’ordre corinthien, Salle de la Guerre, Boudoir,  Grande salle à manger.
Visite du Parc du palais.
Palais de Paul Ier à Pavlosk


Transfert au restaurant après un arrêt dans un village local typique sur la route ;
Dîner à l'isba-restaurant La Cour de Serguei - Podvorié pour une soirée de folklore cosaque avec vodka...
Retour à l'hôtel.


Mercredi 12 mai

Après le petit déjeuner, deuxième visite guidée de l'Ermitage

Déjeuner libre
Temps libre pour poursuivre par exemple la découverte personnelle d'un des cinq édifices de l'Ermitage.
Rendez-vous et départ en groupe de l'Ermitage vers Saint-Nicolas des Marins, l’église la plus populaire de Saint-Pétersbourg, pour un office orthodoxe chanté à l'église.

Promenade sur les canaux en bateau privatisé

Retour à l'hôtel pour le dîner et la nuit.


Jeudi 13 mai Petit déjeuner à l’hôtel

Départ avec les bagages ;

Le Palais Youssoupov o Visite du Palais Youssoupov. Le Palais se trouve sur la rivière Moïka. Ce fut jadis l’une des 54  résidences principales des Princes Youssoupov.
C’est probablement le plus beau des palais non  impériaux de la ville. Salles magnifiques... et un élégant  petit théâtre.
Les dorures, les boiseries sculptées, le marbre, les  essences de bois précieux, les soieries et la splendeur des lustres – tout concourt au ravissement  de l’œil et illustre le faste et la puissance de la famille des princes Youssoupov. Dans les caves du Palais, l’histoire de l’assassinat de Raspoutine dans ce même palais est  reconstituée.

Déjeuner au Palais de la noblesse russe Polovtsev.

Transfert à l’aéroport. L’enregistrement des bagages se fait deux heures avant le départ de l’avion.
Décollage de Saint Pétersbourg à 16 h 35 /Vol AF2699 - Arrivée prévue à Paris-Charles de Gaulle à 18 h.
Transfert en car vers Dunkerque.

Amis internautes, nous sommes très heureux de partager virtuellement ce voyage avec vous.

À cliquer :


.

Éléments de bibliographie :

1 - Saint-Pétersbourg Cartoville, Gallimard, 2008.

Une description quartier par quartier. Un plan dépliant qui reproduit le plan du quartier avec les monuments à visiter, les musées où flâner mais aussi les restaurants, les hôtels, les bars et les boutiques ;


2 -
Culture Guides - Russie, Jean-Pierre Arrignon (dir.), Puf Clio, 2008, particulièrement la partie sur le XVIIe s. (dont le chap. De Pierre le Grand à Catherine II pp. 231-280) ;

3 - Les nouvelles de Pétersbourg, Nicolas Gogol, GF Flammarion, 1843, trad. 1968. Un classique de la littérature fantastique du XIXe siècle. Des nouvelles qui ont pour cadre la ville de Saint-Pétersbourg. Une approche fantasque de la perspective Nevski;

4 - C'est moi qui souligne, Nina Berberova, collection Babel, Actes Sud, 1989. Autobiographie écrite vers 1960. L'auteur raconte sa vie peu ordinaire et entraîne le lecteur d'abord à Saint-Pétersbourg, ville de sa jeunesse, où elle fréquente les poètes et les écrivains de la jeune génération russe ;

5 - Dictionnaire amoureux de la Russie, Dominique Fernandez, Plon, 2003.

Un inventaire subjectif par un amoureux de la Russie qui promène le lecteur dans les différents aspects de la culture russe ;


6 -
Le Roman de Saint-Pétersbourg, Vladimir Frederovski, Livre de poche, 2003. Les grands moments de la vie sentimentale de la ville de Pierre 1er, une galerie de portraits rendus plus vivants par l'exploitation d'archives récemment ouvertes au public ;

7 - L' Étrangère de Saint-Pétersbourg, Annie Degroote, Sud Lointain, Presses de la Cité, 2007. Conjuguant ses talents de romancière et d'historienne, Annie Degroote nous convie à un étourdissant voyage d'amour dans une Russie de légende. On connaissait son lien avec les Flandres, qu'elle n'a cessé de mettre en lumière dans ses romans (La Splendeur des Vaneyck, Les Amants de la petite reine) ;


8 - « La Littérature russe – Des origines au XVIIIe siècle » et « La Littérature russe de l'émigration », Jean-Claude Lanne in Revue Clartés, art. 15225 et 15246, nov. 1992.

9 - « Écrivains de Saint-Pétersbourg », dossier Magazine littéraire n° 420, mai 2003. Un parcours libre à travers trois siècles de culture. Au mythe de Saint­Pétersbourg a succédé la ville-texte, inspiratrice d'écrivains et de poètes, de musiciens, de cinéastes et de peintres. Sont évoqués Voltaire, Pouchkine, Diderot, Gogol, Dumas, Custine, Dostoïevski, Blok, Biely, Cendrars, Krivouline, Brodsky ;

Pour les oreilles

Nouvelles russes, 2 CD audio Écouter-Lire, Gallimard, lus par Dominique Blanc et Jean-Claude Carrière, Pouchkine (La Dame de pique, Doubrovsky), Gogol (Le Nez), Tolstoï (Une âme simple), Tchékhov (Zinotchka) dispo à la Bibliothèque munic. de Dunkerque ;

Des compositeurs russes à écouter en boucle : Chostakovitch, Moussorgski, Borodine, Prokofiev, Rachmaninov, Rimski-Korsakov, Tchaïkovski, Stravinski.
Rédaction et mise en ligne par Sabine Wetterwald le 5 mai 2010,
dernière modification le 17 mai
Retrouvez-moi sur Twitter


Lire aussi :


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy