Les travaux du Louvre et Balzac Imprimer Envoyer

DE MACHY, 'Vue de la Colonnade'

“ Il y a pour cent ...

 

Il y a pour cent ans de travaux à faire au Louvre.

Honoré de Balzac (1799-1850), Lettre à Madame Hanska, 30 mars 1835


De Machy, 'Vue de la colonnade du Louvre'

 

La citation de Balzac plus complète :

« Il y a pour cent ans de travaux à faire au Louvre. Quand je passe sur le quai des Tuileries, mon cœur d’artiste saigne toujours de voir les pierres posées par Catherine de Médicis rongées par le soleil avant d’être sculptées, et il y a de cela juste 300 ans. »

Le commentaire du tableau de De Machy sur la base Altas du Louvre :

« De Machy a peint de nombreuses vues de la Colonnade, considérée au XVIIIe siècle comme un monument de référence par les théoriciens de l'architecture néo classique. Le pavillon à l'extrémité de l'aile, côté Seine, est ici surmonté du toit à double pente de Le Vau, étayé et promis à une prochaine démolition au profit d'un toit en terrasse, plus conforme au projet initial ».

 

Balzac et la Peinture : Le Musée imaginaire de Balzac à travers ses romans ;

 

Le récit de la rencontre entre Honoré de Balzac et Madame Hanska sur le site de l’Ambassade de France ;

 

demachy_colonnade2.jpg

Une édition critique en ligne de La Comédie Humaine ;

Cette autre vue du Louvre est une vue fantaisiste, selon le commentaire de la base Altas du Louvre :

« Vue partielle, traitée d'une manière fantaisiste, de la démolition des maisons qui enserraient la colonnade de Perrault depuis sa construction sous Louis XIV. L'artiste accentue l'étendue de l'esplanade qui borde la façade et élargit le champ de vision, montrant sur la rive gauche le collège des Quatre-Nations (l'Institut) ».

Sur le site du Musée  du Louvre, l'Histoire du Louvre, du château au musée avec une chronologie et des détails pour chaque période.

L'Histoire de la construction du Louvre sur Wikipedia, des origines à aujourd’hui.

La Maison de Balzac est située dans l’ancien village de Passy à Paris. C'est la seule demeure parisienne de l’écrivain subsistant aujourd’hui. Balzac y a vécu de 1840 à 1847 et y a conçu son roman La Comédie Humaine ; c’est aussi là qu’il écrivit quelques-uns de ses plus beaux romans tels que Splendeurs et misères des courtisans. Bien que le mobilier de l’écrivain ait été dispersé après sa mort par sa veuve, Madame Hanska, son cabinet de travail a pu être partiellement reconstitué. D’autres salles témoignent néanmoins de la vie du célèbre romancier à travers des tableaux, des objets personnels, des manuscrits, des éditions originales ou des estampes. C’est la manière de travailler de Balzac qui est mise en avant.

Retrouvez des textes de Balzac connus ou insolites, des illustrations de ses romans sur Gallica.

Vous pouvez aussi passer par le site de la Sorbonne qui facilite les téléchargements de ses écrits sur la page Balzac en ligne.

Texte, images et liens proposés par Laetitia Jacquey.
Mise en ligne par Sabine le 9 novembre 2008
Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy