François Gossaert Imprimer Envoyer

François Gossaert, artiste créateur du logo de
l'Association Convivialité en Flandre


Visitez le site de François Gossaert.


Né le 6 juin 1975 à Dunkerque- Malo-les-Bains, François se passionne très vite pour le dessin et entre dès l'âge de huit ans aux Beaux-Arts de Dunkerque pour y apprendre les diverses techniques picturales.

Au lycée, il se spécialise dans les arts appliqués en section F12, mêlant découverte et pratique du graphisme, architecture, stylisme, ou encore publicité... Néanmoins, après l'obtention du bac, notre artiste retrouve ses premières amours: la peinture.


En fac d'Arts Plastiques à Lille jusqu'en 2000, il devient coordinateur des arts plastiques pour la ville de Leffrinckoucke.

En 2003, il est décorateur au Havre pour une chaîne de distribution en décoration d'intérieur. De retour dans le Nord depuis peu et riche de nouvelles expériences, notre petit cuisinier de la couleur vous propose de découvrir sa vision et ses travaux.


Sa démarche est la suivante:


"J'aime trouver la toile qui correspond à un univers par les formes et couleurs. On peut faire une commande par courriel en m'envoyant des photos d'intérieur, salon, salle à manger, bureau, resto... Je propose en retour des envois de suggestions.

Ce qui est sympa, c'est qu'il n'y a pas d'engagement. Mon concept est d'apporter un peu de couleurs à des prix hors marché d'art. Mon but est de vulgariser l'abstrait pour ne garder que le beau..."



A droite, une photo de Songe 1.
Vous pouvez commander un tableau à François en visitant son site Internet.



Contactez François Gossaert:


fgossaert arobase hotmail point com

'Songe 1'


Voulez-vous visualiser une vidéo étonnante de François tournée à Granville ?

Allumez le son de votre ordinateur et démarrer la vidéo (ADSL conseillé).

Marie-Odile (de Caen) nous précise que le lieu exact de tournage est la promenade du Plat Gousset à Granville. C'est une large promenade qui démarre à la sortie du casino en dessous de la falaise et qui va vers Donville-les-Bains. Elle tient son nom de l'état désastreux des finances de celui qui pouvait sortir du casino, défait, la bourse vide...