Italo Calvino et la lecture, une nature morte de Jan Davidsz. de Heem Imprimer Envoyer

Lire c'est aller à la rencontre de quelque chose qui va exister.

Italo Calvino, Si par une nuit d'hiver un voyageur, éd. Einodi, 1979, trad. fr. Seuil, 1981

Jan Davidsz. de Heem, 'Nature morte de livres'

Quand Convivialité en Flandre aime lire, il devient Convivialité littéraire, un groupe qui partage ses coups de cœur de lecture et discute de ses auteurs préférés à la Bibliothèque universitaire de Dunkerque. L'article élogieux sur notre association paru dans le journal Le Phare du 2 octobre, rédigé par le journaliste  Gautier Leroy lors de notre assemblée générale, titre d'ailleurs sur ce petit groupe créé l'an dernier.

Avec Si par une nuit d'hiver un voyageur, Italo Calvino remet en cause les règles classiques du roman. Il a appartenu - comme Georges Pérec - à l'OuLiPo, un mouvement créé par des fous de littérature en 1960.  Je garde  un souvenir magique d'un autre livre de Calvino,  Le  Baron perché, lu pourtant depuis plus de 20 ans.

Choisir cette Nature morte de livres hollandaise a été un plaisir. C'est un genre très prisé en Hollande au XVIIe siècle.  Celle-ci est de  Jan Davidsz. de Heem (1606 - 1684).  Le peintre est né à Utrecht où il est l'élève de Balthasar van der Ast. Il  travaille ensuite à Leyde et y étudie les natures mortes de  Claesz. et Heda avant de migrer à Anvers en 1636. Après les tonalités en camaïeu sépia d'une première période un peu austère, de Heem peint des bouquets très colorés et exubérants après son arrivée à Anvers en s'intégrant dans la mouvance baroque. Ce peintre symbolise les échanges de style entre l'école hollandaise et l'école flamande. Il est d'ailleurs revendiqué comme un artiste local par les deux pays.

Les livres avaient pris une très grande importance au XVIIe siècle dans la ville de Leyde avec sa célèbre  université fondée en 1577, et les étudiants  disposaient déjà d'une  b elle Bibliothèque dès le XVIIe siècle.  Jan Davidsz. de Heem se spécialisa à Leyde dans les natures mortes de livres entre 1626 et 1636. Nous retrouverons ce tableau au Mauritshuis de La Haye lors du voyage aux Pays-Bas vers la lumière hollandaise en mai 2008.

Rédaction et mise en ligne par Sabine Wetterwald le 5 octobre 2008



Lire aussi :


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy