Julien Gracq et Henri Cartier-Bresson, "Fines transcendam" Imprimer Envoyer


« Fines transcendam. »

« Je transgresserai les frontières. »

Julien Gracq en visite chez André Breton. Photographie Henri Cartier-Bresson

  • Cette devise latine est celle de la famille Aldobrandi, à l'honneur dans Le Rivage des Syrtes, un livre de Julien Gracq paru en 1951 aux éditions Corti sur la question des limites et de leur transgression. La princesse Vanessa Aldobrandi est une héroïne du livre.
  • Henri Cartier-Bresson sera présenté parmi d'autres photographes lors de la conférence du 21 octobre 2008,  Petite Histoire de la Photo, la lumière capturée.  En attendant, visitez le site de la Fondation Henri Cartier-Bresson.
  • Agrandissez la photo de Cartier-Bresson  sur L'Encyclopédie Universalis.
  • Il immortalise une rencontre de Julien Gracq en visite chez André Breton en 1961.

Rédaction et mise en ligne par Sabine Wetterwald le 15 septembre 2008
Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy