Voyage en Bourgogne : 4 jours à Beaune, Dijon, Brou, Tournus, Rully et Autun en avril 2007 Imprimer Envoyer
Index de l'article
Voyage en Bourgogne : 4 jours à Beaune, Dijon, Brou, Tournus, Rully et Autun en avril 2007
12 photos de la ville de Beaune et de sa maquette
37 photos de l'Hôtel-Dieu de Beaune et du polyptyque de van der Weyden
11 photos de la Collégiale Notre-Dame de Beaune
26 photos de la Chartreuse de Champmol
15 photos du Musée des Beaux-Arts
1 photo de la ville de Dijon
Toutes les pages

 

 

 

   

Voyage avec les ducs de Bourgogne du 10 au 13 avril 2007
Beaune, Dijon, Brou, Tournus, Rully, Autun
Les ducs de Bourgogne : de Philippe le Hardi à Charles le Téméraire,
jusqu'à Marguerite d'Autriche, petite-fille de Charles

 

Programme du mardi 10 avril 2007

  • Départ à 5 h 00 au "Terminal Croisières" à l'entrée du port de Dunkerque.
  • Déjeuner à l'aire de Châteauvillain en Haute-Marne et arrivée à Beaune l'après-midi.
  • Beaune : des Hospices aux tonneaux
    Sous l'angle des grands personnages de l'histoire de la Flandre liée à celle de la Bourgogne, rencontrés au long de la saison ou lors de nos conférences, nous découvrons...
  • la ville de Beaune sur les traces des ducs. Philippe le Hardi s'y installe, Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire résiste aux troupes royales. Passage par les cours d'hôtels particuliers comme celle d'une ancienne abbaye cistercienne ou d'un ancien couvent de l'Ordre des Bénédictins.
  • Visite guidée de l'Hôtel-Dieu de Beaune créé en 1443 par Nicolas Rolin. Le Polyptyque du Jugement dernier du Tournaisien Rogier Van der Weyden a été commandé par Rolin.

Pour découvrir les photos, cliquez sur les liens actifs.

12 photos de la ville de Beaune
et de sa maquette
   

37 photos de l'Hôtel-Dieu de Beaune
et du polyptyque de van der Weyden
   

11 photos de la Collégiale
Notre-Dame de Beaune

  • Visite guidée de la basilique Notre-Dame, ancienne collégiale, une des dernières grandes églises romanes de Bourgogne. Début de construction au milieu du XIIe siècle sur le modèle clunysien. Dans le choeur, Tenture de la Vie de la Vierge, cycle de tapisseries en laine et soie de la fin du XVe siècle. Peintures murales de Pierre Spicre : Résurrection de Lazare, Lapidation de saint Etienne, Sainte Marthe et sainte Madeleine.
  • Temps d'installation pour trois nuits à l' Hôtel Ibis Beaune centre au coeur de Beaune.
  • Repas commenté sur l'histoire des vins au restaurant de l'hôtel, Le Tournebroche, par madame Marie-Thérèse Garcin. 

Programme du mercredi 11 avril - Dijon : ville des ducs de Bourgogne

  • Visite guidée des vestiges de la Chartreuse de Champmol, construite en 1383 par la volonté de Philippe le Hardi, fils du roi de France, descendant de la branche aînée de Hugues Capet. Il décide de fonder pour lui-même et sa dynastie une nécropole digne de sa famille aux portes de sa capitale. Il en confie la garde aux moines de l'ordre de la Chartreuse. Cette chapelle devient "le Saint-Denis de la Bourgogne " sur la propriété de Champmol, hors des murs de la ville, à l'ouest, à proximité de l'Ouche.
    Le Puits de Moïse de Claus Sluter et le portail décoré de ses sculptures sont les chefs d'oeuvre conservés du lieu. La chapelle contenait autrefois les tombeaux de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur.
  • Visite guidée de la partie médiévale du Musée des Beaux-Arts. Exceptionnels témoignages de l'architecture gothique : Grande Salle du logis avec les tombeaux des ducs de Bourgogne depuis 1827, Retable des Saints et Martyrs, Retable de la Crucifixion commandé en 1390 à Jacques de Baerze de Termonde et peint et doré à Ypres par Melchior Broederlam, Nativité dans un paysage de Robert Campin vers 1425.

 

 


26 photos de la
Chartreuse de Champmol
 

15 photos
Musée des Beaux-Arts
 

1 photo de la
ville de Dijon
 

Cathédrale Saint-Bénigne

  • Visite guidée de Dijon : Palais des Ducs, simple forteresse agrandie ensuite par les ducs successifs, Tour Philippe le Bon, église Notre Dame et sa façade peuplée de trois rangées de fausses gargouilles, le Jacquemart venant de Courtrai, fumant la pipe, installé à Dijon en 1382 par Philippe le Hardi, et la Chouette - symbole de sagesse dans l'Antiquité - porte-bonheur si elle est caressée de la main gauche en faisant un vœu.
  • La cathédrale Saint-Bénigne de Dijon. Elle repose sur les vestiges d'un monastère reconstruit à partir de 1001 sous la direction de Guillaume de Volpiano. Chapelle Sainte-Marie, Martyrium avec sarcophage de saint Bénigne, Rotonde constituant le chef-d'œuvre de l'art roman bourguignon. Crypte formée de trois cercles concentriques délimités par de puissants piliers.
  • Temps libre pour nous imprégner de l'ambiance de cette grande ville d'Histoire avant le retour au XXIe siècle.
  • Ambiance féodale dans une crypte du XIIIe pour un repas gastronomique à La Dame d'Aquitaine.

 

Programme du jeudi 12 avril - Brou et Tournus : de Philibert à Philibert... Et une étape à Rully dans les vignes de la Côte Châlonnaise

  • Visite guidée du monastère Royal de Brou, fondé par Marguerite d'Autriche (1480-1530). Fille de l'Empereur Maximilien Ier et petite-fille de Charles le Téméraire, elle fut de 1507 à 1530 régente des Pays-Bas, pour le compte de son neveu, Charles Quint. Marguerite fait édifier à la mémoire de son époux un vaste monastère avec une église abritant trois tombeaux pour Philibert, sa mère, et elle-même. Elle suit la construction de Brou depuis sa résidence à Malines.
  • L'abbatiale Saint-Philibert de Tournus, abbaye bénédictine, fondée en 875 par des moines de Noirmoutier fuyant les incursions normandes, l'un des plus grands monuments romans de France, empreint d'austérité et de splendeur. Mosaïques du XIIe dans le déambulatoire, peintures murales aux intrados des arcs de passage, avec décor végétal et animalier typique de l'époque romane. Une galilée exceptionnelle fait office d'avant-corps ; beaux reliefs sculptés à l'étage sur l'arc de Gerlannus.

 

 



Monastère de Brou
 

8 photos
Saint-Philibert de Tournus
 

Hôtel-Dieu de Tournus
 

Dégustation à Rully

 

  • La Salle des malades de l'Hôtel-Dieu, aménagée avec mobilier d'origine. Le clôt et le couvert de l'ensemble des bâtiments ainsi que l'intérieur de l'apothicairerie, des chapelles et des salles hospitalières ont été rénovés sous les directives de l'architecte en chef des Monuments Historiques.
  • Dégustation de vins à Rully chez monsieur et madame Raymond Dureuil-Janthial et soirée chez Le Vieux Vigneron.

Programme du vendredi 13 avril -  Autun : patrie de Nicolas Rolin. L'esprit, le cœur, la table morvandelle
 
  • Visite guidée par Brigitte Maurice-Chabard - Conservateur en Chef - du musée des Beaux-Arts d'Autun ou Musée Rolin dans l'ancien hôtel particulier de Nicolas Rolin. Importante collection de sculptures du XVe. La fameuse Tentation d'Eve de Gislebertus (vers 1130) provenant de la cathédrale, les vestiges du tombeau de saint Lazare (XIIe), la Vierge à l'Enfant dite Vierge Bulliot (XVe). La Nativité au cardinal Jean Rolin, vers 1475, est le chef-d'oeuvre peint par le Maître de Moulins identifié le plus souvent comme Jean Hey.
  • Visite guidée de la cathédrale Saint-Lazare construite après 1120 pour accueillir les pèlerins qui affluent au tombeau présumé de saint Lazare. Haut lieu de la sculpture romane : le tympan du portail occidental - Le Jugement dernier - est l'œuvre maîtresse de Gislebertus qui y apposa sa signature, chose rarissime au Moyen Âge. Aux piliers de la nef, floraison de chapiteaux, souvent figuratifs. Lors des restaurations de l'église au XIXe siècle, une vingtaine d'entre eux a été remplacée par des copies. Les originaux sont maintenant à hauteur d'homme, dans la salle capitulaire : La Fuite en Egypte, Le Songe des Mages, L'Adoration, scènes touchantes, plus humaines que naïves, du même sculpteur.
  • Repas en passant du grand au Petit Rolin.
  • Retour à Dunkerque, la tête et le coeur éblouis de tant de beauté 
 
 

  • Autun, Cathédrale Saint-Lazare
       

    Autun, Musée Rolin

     À  cliquer :

  • Une belle intro vidéo sur le site du Comité régional du tourisme en Bourgogne.
  • Téléchargez un dossier sur Brou de 6 pages au format pdf écrit en juillet 2006.
  • Un site pour l'historique de Dijon.
  • Téléchargez un superbe dossier de mars 2006 sur La rénovation des tombeaux des ducs en 12 pages au format pdf
  •  
    Création de la page par Sabine le 4 avril 2007, dernière actualisation le 3 décembre 2008