Sortie à Mons et Boussu sur les pas de Jacques Du Brœucq (1505-1584) - 6 photos prises autour des vestiges du Château de Boussu Imprimer Envoyer
Index de l'article
Sortie à Mons et Boussu sur les pas de Jacques Du Brœucq (1505-1584)
17 photos de la ville de Mons et de la Chapelle Saint-Georges
18 photos du Musée d'Arts décoratifs François Duesberg
15 photos de l'oeuvre du sculpteur Jacques Du Broeucq à la Collégiale Sainte-Waudru
9 photos prises à la Chapelle des Sires de Boussu près de Mons
6 photos prises autour des vestiges du Château de Boussu
Toutes les pages

 

 

Les vestiges du Château de Boussu


Les commentaires sur le Château de Boussu sont de Colette et Jean-Christophe Vanbalberghe.

Le château de Bossu fût l'une des oeuvres de l'architecte Jacques Du Broeucq comme les châteaux de Binche et de Mariemont
Il fut achevé en 1539 pour le compte de Marie de Hongrie, la sœur de Charles-Quint. Il comprenait quatre ailes en carré de près de 100 mètres de côté avec une surface de 1800 m2 au sol et des tours d'appui aux quatre angles.
En 1549 Marie de Hongrie y donna une fête en l'honneur de son frère qui était également empereur des Indes
La mémoire a conservé le souvenir de cette fête sous le nom de carnaval à plumes, à la manière des Incas.  Faut-il y voir l'origine du costume des Gilles de Binche et de quelques autres coutumes locales ?
Les troupes du Roi de france Henri II incendièrent le châteaux en 1554. Les restes fûrent incendiés à nouveau en 1702 puis en 1814
Le comte de Caraman hérita alors du château et entreprit de le rénover.
Ces ruines sont classées patrimoine exceptionnel de la région Wallonne
Pour cela il poursuivit les destructions et poussa dans les anciennes douves les déblais de ce qu'il voulait remplacer par du neuf et reconstruisit à la place des éléments néo-gothiques selon le goût de l'époque.
Nous avons pu voir sur le lieu de l'ancienne entrée dans le château, un logis en cours de restauration, plus épargné que le reste par le malheur des guerres
Pendant la deuxième guerre mondiale, les Allemands utilisèrent une partie du château comme dépôt de munitions et en 1944, des résistants firent exploser ce dépôt ce qui détruisit la partie néo-gothique.

Nous avons aussi pu voir la forme de ce qui reste des douves. La fouille destinée à retrouver des fondations commencera dès que les crédits le permettront.

Un public de rêve pour notre guide !
La journée se termine dans la douceur du climat et dans le plaisir de ce moment passé ensemble.
Commentaires (1)add comment

roger NOEL said:

...
Bonjour,

Permettez-moi de vous signaler une confusion dans votre commentaire. Le château de Boussu ne fut pas construit pour Marie de Hongrie mais pour Jean V de Hennin-Liétard, premier écuyer de Charles Quint. Ce sont les châteaux de Binche et Mariemont qui furent les commandes de Marie de Hongrie à Dubbroeucq.
Avec les compliments de Roger NOEL
Post?e lundi 05 novembre 2012

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy