Sortie à Mons et Boussu sur les pas de Jacques Du Brœucq (1505-1584) - 17 photos de la ville de Mons et de la Chapelle Saint-Georges Imprimer Envoyer
Index de l'article
Sortie à Mons et Boussu sur les pas de Jacques Du Brœucq (1505-1584)
17 photos de la ville de Mons et de la Chapelle Saint-Georges
18 photos du Musée d'Arts décoratifs François Duesberg
15 photos de l'oeuvre du sculpteur Jacques Du Broeucq à la Collégiale Sainte-Waudru
9 photos prises à la Chapelle des Sires de Boussu près de Mons
6 photos prises autour des vestiges du Château de Boussu
Toutes les pages

 

 

L'actuelle collégiale du XVè siècle

La base de la tour de la collégiale Sainte-Waudru est seule visible du côté occidental avec ses impressionnants contreforts. La tour qui devait atteindre 190 m, rêve fou des chanoinesses, reste à l'état de projet.

Les treize consoles du chevet

La composition du chevet est d'une réelle harmonie, inscrite dans un triangle ou en forme de pyramide, à partir d'une large base festonnée.

Pas de rosace mais de vastes baies à remplages de pierre
L'édifice est orné d'un nombre impressionnat de gargouillles
Comme sur chaque façade, l'ornementation est rare, strictement subordonnée à l'architecture.

Bénéfiques, maléfiques, protecteurs, les gargouilles témoignent de l'originalité et de l'imagination des artistes.

Le beffroi, unique beffroi de Belgique Sa charpente bulbeuse d'inspiration orientale

De style baroque, le beffroi est construit en moellons de grès et en pierre de taille. Sa hauteur est de 87 mètres. Il comporte trois étages au-dessus du soubassement.

Victor Hugo, dans une lettre à sa femme, décrivait le beffroi de la manière suivante : ''...figure-toi une énorme cafetière, flanquée au-dessous du ventre de quatre théières moins grosses. Ce serait laid si ce n'était grand. La grandeur sauve...''
La Grand'Place, panorama d'architecture civile du XVe au XXe
Symap notre guide !

Une promenade sous le soleil sur la place de l'Hôtel de Ville "déchiquetée dans tous les sens par le goût capricieux du quinzième siècle et par le génie extravagant du dix-huitième. ''
Victor Hugo

Un moment de plaisir partagé sur cette belle place.

 

Une des expositions Jacques Du Brœucq se tient dans la chapelle Saint-Georges.

Dans la salle Saint Georges : les oeuvres de Jacques de Broeuque

L'Hotel de ville dont la partie la plus ancienne date de 1458-1477

Construite en 1601, la chapelle Saint-Georges succède à la chapelle incluse dans l'hôtel de ville et dont les traces sont encore visibles.

L'architecte Mathieu de Layens -qui conçoit aussi l'Hôtel de Ville de Louvain que nous visitons en mars 2006- est sollicité par les échevins. Nous comprenons mieux la parenté entre les hôtels de ville de Louvain et de Mons.

La cloche banale ou Un balcon de fer prend la place de la Bretèche pour laquelle subsite le fleuron terminal

Le campanile de Tirou et Caffiaux(1716-1718) coiffe de sa masse disproportionnée l'ensemble médiéval.

Les fenêtres à arc en tiers points avec décor de feuillage frisé éclairent la façade.

Une porte des fortifications avec deux tours poivrières rapelle l'enceinte de la ville Un héraut

La serrure du portail de l'hôtel de ville synthétise les activités des échevins d'une ville fortifiée.

Un héraut -ou porte-parole- du collège échevinal fait la lecture à la "bretèque" ou "bretèche" d'un édit scabinal

Il faut caresser la tête de la main gauche pour s'assurer une année favorable

Le singe dit ''du grand Garde'' est-il le chef-d'œuvre d'un forgeron, une enseigne de taverne ou un pilori pour enfant ?

Besoin de solitude ?

Méditation dans ce beau cadre ?

La ville de Mons est propice à la méditation...