Fiche d'Histoire n° 5 - Petite Histoire des Pays-Bas Imprimer Envoyer

De la préhistoire à l'époque bourguignonne

Avant le début de l'ère chrétienne, la région septentrionale que l'on appelle à présent les '' Pays-Bas ou Nederland '' était habitée par des tribus celtes et germaniques :
les Bataves au centre autour des grands fleuves, le Rhin, l'Escaut et la Meuse,
les Frisons dans le nord-ouest,
les Caninéfates dans le sud-ouest.
Le terme '' batave'' est par la suite employé pour l'ensemble des tribus germaniques fortement celtisés d'après Jules César dans La Guerre des Gaules.
En 57 avant J.C. César soumet les régions méridionales.
En 54 avant J.C. Ambiorix, le chef des Eburons au sud est battu.
En 69-70 après J.C. les '' Bataves du nord '' se révoltent contre les Romains sous la conduite de Julius (ou Claudius) Civilis. Vaincu il doit accepter le statut d'allié de Rome.
Il constitue l'une des figures ancestrales légendaires.
Ce mythe batave sera glorifié par les Hollandais à l'époque de la Renaissance et de l'Humanisme.
L'union entre les Hollandais et les Bataves perdure également dans le nom de Batavia (Jakarta - Indonésie) et la République Batave (la période française).

La conspiration de Julius Civilis vers 1662 par Rembrandt van Rijn (1606-1669)

La conspiration de Julius Civilis vers 1662 par Rembrandt van Rijn (1606-1669)Rembrandt peint en 1662 La conspiration ou le serment de Julius Civilis se servant du mythe des Bataves glorieux pour représenter Julius Civilis dans le rôle de Guillaume d'Orange (la révolte contre Philippe II).
Les Frisons (peuplant les actuelles provinces de Frise et de Groningue) arrivent à se détacher des Romains. Le Vieux Rhin près de Leyde (Leiden en néerlandais) forme la frontière septentrionale de l'Empire romain.
En 406 l'œuvre romaine est détruite par les invasions franques et saxonnes.

  

Le Moyen Âge

Le pays est évangélisé sous l'influence du roi Clovis et des moines anglais. Les plus connus sont Willibrord, consacré premier évêque d'Utrecht en 695 et son successeur Boniface assassiné en Frise au VIIIe siècle.
Avec Charlemagne le christianisme est établi complètement.
L'Empire carolingien est brisé à la signature du traité de Verdun (843). Plusieurs partages se succèdent à la mort de Charlemagne. Le territoire est tantôt annexé à la Francie orientale, tantôt à la Francie occidentale.
Entre 800 et 1000, l'absence d'une autorité seigneuriale centrale, renforcée par les ravages des Vikings venant de Scandinavie appelés encore Normands, hommes venant du Nord, entraîne la formation de seigneuries.
De ce fait, le pays se morcelle ensuite en de multiples régions autonomes, gouvernées par des ducs (duchés de Gueldre et de Brabant), des comtes (comtés de Hollande, de Flandre et de Zélande), un évêque (comté d'Utrecht) ou des seigneurs (Frise et dans l'Est).
En 925, Henri Ier l'Oiseleur, roi de Germanie s'empare de la partie septentrionale du pays et de l'évêché d'Utrecht, avec l'appui des empereurs germaniques, et l'intègre dans le Saint Empire Romain Germanique.
Entre 1100 et 1300, les comtes de Hollande et de Gueldre étendent leurs territoires au détriment des évêchés.
Cette période voit l'émergence de villes puissantes, importants centres de commerce. Les villes sur l'Ijssel s'agrandissent, obtiennent des privilèges communaux et constituent La Ligue Hanséatique.
La lutte éternelle contre l'eau entreprise depuis le Haut Moyen Age est institutionnalisée.
La " wateringue " administration sous la direction d'un " surintendant des digues ou dijkgraaf " fait construire des digues et des écluses.

De l'époque bourguignonne et des Habsbourg aux débuts de la période espagnole

Des conflits opposant la noblesse et les bourgeois affaiblissent Utrecht, Gueldre et Hollande. Finalement, le comté de Hollande passe au début du XIVe siècle en héritage au comte de Hainaut et un demi-siècle plus tard à la famille bavaroise de Wittelsbach. En 1433, la dernière comtesse indépendante de Hollande Jacqueline de Bavière remet le pouvoir comtal à son cousin Philippe de Bourgogne (Philippe le Bon).
1363-1482 Les ducs de Bourgogne acquièrent peu à peu par achats, mariages, héritages la majeure partie des Pays-Bas et préparent ainsi l'unification politique appelée les Pays-Bas bourguignons.

L'état bourguignon à l'époque de Charles Le Téméraire sur le site du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais Etat Bourguignon

 parme.JPG Possession de la maison de Bourgogne
rose.JPG Acquisitions temporaires de Charles le Téméraire
saumon.JPG Possessions anglaises
jaune.JPG Possessions évêchés d'Utrecht et de Liège
Frontières Saint-Empire Germanique
Frontières Saint-Empire Germanique

 

En 1477 à la mort de Charles le Téméraire, le mariage de sa fille Marie de Bourgogne avec Maximilien d'Autriche fait passer les Pays-Bas sous la domination des Habsbourg.
En 1493, le roi Philippe le Beau, fils de Marie de Bourgogne, devient maître des Pays-Bas et épouse Jeanne de Castille de la maison d'Espagne.
En 1543 Charles Quint (1500-1558), prince des Pays-Bas et roi d'Espagne devient souverain des 17 Provinces des Pays-Bas.
Vers 1500, différents facteurs, comme l'essor des villes et de la bourgeoisie, l'invention de l'imprimerie et le besoin d'une réorientation religieuse, préparent la Réforme.
Les idées de Martin Luther et de Jean Calvin trouvent aux Pays-Bas un terrain favorable.
Un mouvement culturel l'Humanisme accordant une grande valeur à la dignité, à la liberté et à l'indépendance de l'être humain, est développé par Erasme, né à Rotterdam en 1469.


La Scission des Dix-Sept Provinces des Pays-Bas

En 1579, par l'Union d'Arras, les provinces du Pays-Bas du Sud se soumettent à Philippe II (l'Espagne) et à l'Eglise catholique.
Par l'Union d'Utrecht, les provinces protestantes des Pays-Bas du Nord proclament leur indépendance.
En 1584 Guillaume d'Orange, meneur de la rébellion ccntre Philippe II est assassiné à Delft.
En 1585 Alexandre Farnèse, duc de Parme fait tomber Anvers. Les Provinces-unies ferment l'Escaut (pendant 200 ans).
La Flandre et le Brabant se soumettent à l'Espagne.
En 1588 la République des Sept provinces est consolidée.
Débarrassée d'une concurrence gênante, Amsterdam accueille un afflux d'immigrants flamands et brabançons (anversois), des juifs portugais fuyant les persécutions et des réfugiés protestants de différents pays.
Ainsi ils contribuent à l'essor économique de la Hollande, de la Zélande et d'Amsterdam.

Le Siècle d'Or

Le 17e siècle sera le siècle d'or pour la République des Provinces-Unies. Elle devient le centre commercial, industriel et financier de l'Europe du Nord-Ouest.
La République des Provinces Unies est une fédération de sept provinces, la Hollande, la Zélande, l'Utrecht, la Frise, Groningue, l'Overijssel et la Gueldre dotées d'une administration propre.
Le chef des Etats est appelé stadhouder ou stathouder = lieutenant (fonction issue de la féodalité bourguignonne).
Depuis 1576 le stadhouder général est un prince de la maison d'Orange-Nassau à qui les Etats donnent le commandement des troupes.

La Haye - Le Binnenhof vers 1690 par Gerrit Berckheyde(1638-1698)Les Etats Généraux (Le Parlement) sont formés par des représentants des provinces. Le siège se trouve à La Haye.
Les représentants des provinces défendent les intérêts communs et sont présidés par le conseiller-pensionnaire.
De toutes les provinces, la Hollande est la plus riche mais l'écart entre les riches et pauvres est considérable.
La République des Provinces Unies développe sa prospérité grâce à la Fondation de la Compagnie réunie des Indes Orientales (VOC) en 1602.
Cette première multinationale privée, dirigée par le 'Conseil des 17 messieurs' sillonne les océans le long des côtes de l'Asie et de l'Afrique avec de nombreux comptoirs en Indonésie, au Japon, à Formose, au Ceylan et en Afrique du Sud.
Des épices, de la porcelaine, des étoffes précieuses et d'autres marchandises affluent à Amsterdam.
Amsterdam devient le port le plus important des Provinces-Unies.

 

En 1609 est créée la Banque d'échange ; la Bourse est érigée sur le Rokin.
Amsterdam vers 1665 Place du Dam

Sur le Dam est construit en 1556 le premier Waag (Maison de pesage public), aujourd'hui disparu.
En 1617 un deuxième Waag est construit sur le Nieuwmarkt (s'y trouve toujours) et en 1668 un troisième sur le Botermarkt (Rembrandtplein).
De 50 000 habitants en 1600, la cité d'Amsterdam passe à 139 000 en 1635 et à 200 000 en 1700.

 


La Bourse vers 1668 par Job Berckheyde (1630-1693) La ville est administrée par des régents, une élite appartenant à la bourgeoisie réformée : quatre bourgmestres, un bailli, sept échevins et trente-six conseillers oeuvrent dans le nouvel hôtel de ville achevé en 1655 sur le Dam.
Il n'y a pas de séparation entre l'Eglise et l'Etat.
Chacun est libre dans ses convictions religieuses mais seuls les protestants peuvent pratiquer leur foi en public.
La religion catholique est tolérée (1/3 est catholique) mais leurs églises sont des maisons ordinaires (églises clandestines).
En 1621 est créée la Compagnie des Indes occidentales (WIC) qui pratique le commerce triangulaire avec l'Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu'avec l'Afrique Occidentale.

30/1/1648 La signature du Traité de Munster (ou Paix de Westphalie), confirme définitivement l'indépendance de la République des Provinces-Unies, proclamée en 1588 et met fin à la guerre contre l'Espagne.
Grâce à sa puissance commerciale et maritime et malgré les rivalités politiques et religieuses à l'intérieur des provinces et les villes, la république investit ses gains dans la poldérisation , la science et la culture. Née de la guerre la République des Provinces Unies s'est donc développée dans la guerre.

 


Le Lion d'Or sur l'IJ près d'Amsterdam en 1686 par Willem van der Velde le Jeune (1633-1707) Cette république bourgeoise florissante a marqué les peintres tels que Rembrandt van Rijn, Frans Hals, Johannes Vermeer, Jan Steen, Pieter de Hoogh et Jacob van Ruysdael. Rembrandt s'installe à Amsterdam en 1631.
Sur le plan scientifique Antonie van Leeuwenhoek (1632-1723) améliore le microscope,
Simon Stevin, ingénieur et mathématicien invente le char à voile,
Christiaan Huygens, astronome, physicien et mathématicien développe une théorie ondulatoire de la lumière, invente une méthode de polissage des lentilles d'optique et l'horloge à pendule.

Cependant les guerres anglo-néerlandaises (1652-1654, 1665-1667, 1672-1674) dirigées contre le commerce néerlandais et la guerre contre la France font de l'ombre à la République.
L'Angleterre, la nouvelle puissance maritime devient bientôt, malgré le talent de l'amiral Michiel de Ruyter, supérieure à toutes les autres.
En 1672, c'est l'année du désastre, Louis XIV attaque avec l'appui anglais et des évêques allemands, la République.
Le grand conseiller-pensionnaire de Hollande Jan de Witt est assassiné. Sous le commandement du stadhouder Guillaume III la flotte franco-anglaise est refoulée en 1674.


Le Cygne menacé vers 1650 par Jan Asselijn (1610-1652)Ce tableau est en réalité une allégorie politique : le cygne représente la Hollande menacée par ses ennemis.


Cet assassinat fait, après les traités de Nimègue en 1680, entrer la Hollande dans l'orbite de la diplomatie anglaise.
Le rôle politique des Provinces-Unies s'estompe et elles sont contraintes, sur le plan colonial, à accepter les progrès britanniques, cédant, par exemple, la Nouvelle-Amsterdam, qui devient New York.
En 1689 le parlement anglais demande à Guillaume III de monter sur le trône d'Angleterre.
Entre-temps en 1685, la révocation de l'édit de Nantes, attire les huguenots français.
La quatrième guerre contre l'Angleterre éclate en 1780. Les revers politiques et économiques sont à l'origine de troubles.
L'influence française impose ses idées. Les idées sociales du Siècle des Lumières provoquent la lutte entre les 'Patriotes', et 'Amis du Prince', qui rappelle celle opposant jadis 'Régents' et 'Orangistes'.
En 1793 La France déclare la guerre à la République des Provinces-Unies.

La république batave ou la période française

En 1795 les troupes françaises envahissent le pays qui devient un état vassal de la France, la République batave.
Des Patriotes fondent avec l'appui des troupes françaises la République batave, calquée sur le modèle de la nouvelle République française.
Guillaume V, stadhouder, s'enfuit en Angleterre et confie aux Anglais l'administration des colonies néerlandaises.
En 1806 La république batave est transformée en royaume de Hollande au profit de Louis Bonaparte, frère de Napoléon.
En 1810 le royaume est intégré dans l'Empire français. En 1813 l'empire français s'écroule.
Guillaume Frédéric, prince d'Orange, fils du dernier stadhouder Guillaume V, mort en exil, revient de l'Angleterre et débarque à Scheveningen près de La Haye et accepte d'être souverain. 

Royaume Uni des Pays-Bas

En 1815, le congrès de Vienne réunit les Pays-Bas autrichiens, les Provinces Unies du Nord et le grand-duché de Luxembourg dans le Royaume Uni des Pays-Bas, dirigé par Guillaume Ier, roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg.
Il introduit le néerlandais comme langue nationale.
Les catholiques et libéraux francophones des anciens Pays-Bas autrichiens (Etats belgiques) se heurtent aux Pays-Bas protestants.
Dès 1830 les 'Provinces belges' se révoltent et l'indépendance de l'Etat de Belgique est proclamée. 

Royaume des Pays-Bas

Le régime parlementaire entre dans les mœurs, le pays commence à s'industrialiser, la minorité religieuse, les catholiques, tend à s'affirmer.
En 1839 les royaumes des Pays-Bas et de Belgique ratifient leur séparation.
En 1840 Le roi Guillaume I abdique en faveur de son fils Guillaume II.
En 1848 Les Néerlandais adoptent une Constitution libérale qui garantit la séparation de l'état et de l'église et une entière liberté de culte aux catholiques.
Ainsi les provinces catholiques du Limbourg et du Brabant septentrional obtiennent un statut égal à celui des autres provinces.
La société se structure progressivement en piliers appelée " compartimentage = verzuiling " , chacun avec ses organes de bienfaisance, clubs, partis politiques etc.
En 1849 le roi Guillaume III monte sur le trône.
Les Pays-Bas connaissent une deuxième période d'expansion, entre 1850 et 1910 grâce au commerce florissant avec les colonies néerlandaises : l'Indonésie (à l'époque les Indes néerlandaises), le Surinam et les Antilles néerlandaises.
Guillaume III meurt en 1890 ce qui marque la fin de la succession au trône en ligne directe masculine, ainsi que l'union personnelle entre la Maison d'Orange et le Luxembourg, la loi salique toujours en vigueur au Luxembourg excluant les femmes de la succession.
La reine Emma, épouse de Guillaume III, assume la régence du Royaume jusqu'en 1898, jusqu'à la majorité de sa fille Wilhelmine (1880-1962).
Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), les Pays-Bas parviennent à rester neutres.
En 1932 l'ingénieur Lely achève la grande digue de fermeture : la Zuiderzee devient l'Ijsselmeer.
Pendant la Seconde Guerre mondiale (1940-1945) l'Allemagne occupe les Pays-Bas. La reine Wilhelmine et le gouvernement trouvent refuge en Angleterre. Plus de trois quarts de juifs néerlandais (environ 100 000) sont déportés et exterminés. Le sud des Pays-Bas est libéré par les Alliés en 1944, mais le nord en 1945. Les victimes de la guerre sont commémorées le 4 mai. La libération (5 mai 1945) du pays est fêtée le lendemain, le 5 mai.
Après la guerre, La Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg décident de créer le BENELUX, une union douanière qui sera étendue en 1958 à une communauté économique à trois.
En 1945 l'indépendance des Indes néerlandaises est proclamée par Sukarno . En 1949 les Pays-Bas reconnaissent l'indépendance de l'Indonésie.
En 1953 les inondations catastrophiques en Zélande se trouvent à l'origine du plan Delta. La poldérisation de l'Ijsselmeer est accélérée.
En 1954 la Guyane (Surinam) et les Antilles néerlandaises obtiennent le statut de partenaires des Pays-Bas. En 1975 le Surinam devient une république indépendante.
En avril 1980 la reine Juliana sur le trône depuis 1948, abdique en faveur de sa fille Beatrix.
En 1986 Aruba, l'une des îles des Antilles néerlandaises, obtient un statut particulier au sein du Royaume.

Tableau historique

fiche-tableau-historique.JPG


Épilogue

Les Pays-Bas sont une monarchie constitutionnelle à régime parlementaire.
Le gouvernement est constitué par le souverain et les ministres. Pour des raisons historiques, le siège du gouvernement se trouve à La Haye, mais la capitale est Amsterdam.
Le gouvernement actuel est constitué par une coalition CDA (parti démocrate-chrétien), VVD (parti libéral) et D66 (démocrates).
Le premier ministre est Jan Peter Balkenende. La reine Beatrix est le chef de l'Etat.
" Les Lage Landen = Pays-bas " désignaient les terres basses des estuaires et des deltas des grands fleuves - l'Escaut, la Meuse et le Rhin - jusqu'au Moyen Âge.
" De Nederlanden = Pays-bas " désignaient les territoires réunis par les ducs de Bourgogne et les Habsbourg.
À présent " Het Koninkrijk der Nederlanden = Royaume des Pays-Bas " comprend les " Pays-Bas = Nederland " et les îles des Caraïbes : les Antilles néerlandaises et Aruba.
Nederland est le nom courant donné aux Pays-Bas. Les documents officiels reprennent la dénomination complète de Koninkrijk der Nederlanden.
" Hollande " désigne en réalité les deux provinces occidentales : " la Hollande septentrionale = Noord-Holland " et " la Hollande méridionale = Zuid-Holland ".

 

Les Pays-Bas actuels et les douze provinces

 

Les Pays-Bas actuels et les douze provinces

 

 

À lire :

 

  • Lucia Impelluso, La nature et ses symboles, 2003, trad. de l'italien Férault Dominique, 2004, Hazan, Paris, disponible dans la bibliothèque de l'Association (page 2 n°18)
  • De Voogd Christophe, Histoire des Pays-Bas - Des origines à nos jours, Fayard, Paris, 2003

 

 

 

À cliquer :

 

 

 

 

Sources des cartes :

 

  • Points de repère n° 1 histoire, 1998, "L'état bourguignon à l'époque de Charles le Téméraire", Conseil Régional Nord-Pas de Calais.
    Ouvrez le site du Conseil général du Nord-Pas-de-Calais . Vous y trouverez des cartes historiques et géographiques.

 

 

Fiche rédigée  par Agnes Réant-Rosseel pour Convivialité en Flandre, mars 2006. 

Commentaires (1)add comment

Cassandra CORBINIEN said:

...
smilies/angry.gif je trouve pas ce que je veux vous racontez pas l'histoires de la plus grande inondations des Néerlandais!!!! smilies/cry.gif
Post?e dimanche 29 novembre 2009 | url

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy