Arras et la mort au Moyen Âge Imprimer Envoyer
Index de l'article
Arras et la mort au Moyen Âge
L'Hôtel de Ville d'Arras
La cathédrale  Saint-Vaast d'Arras
Les manuscrits de la médiathèque
Les photos de Jean Proot
Les photos du Musée
Toutes les pages

 Jeudi 4 novembre 2004

Arras au Moyen Âge
Manuscrits et enluminures à la bibliothèque,
la représentation médiéviste de la mort,
le Trésor de l’abbaye Saint-Vaast au musée,
découverte de la ville et de la cathédrale Saint-Vaast.


Lisez le compte-rendu détaillé en cinq pages de la sortie à Arras du 4 novembre. Il est rédigé par Monique Vyers. Vous retrouverez les anecdotes racontées par l'une de nos guides, l'iconographie des deux triptyques de Jean Bellegambe, les noms des manuscrits découverts avec monsieur Rideau, ou d'autres détails que vous auriez oubliés.


Les images de cette page -exceptées les photos des manuscrits- sont prises par Sabine Wetterwald. Si vous utilisez nos photos, merci d'indiquer un lien vers cette page.


La Grand'Place et la ville


Les terrains de la Grand'Place et de la place des Héros ont été aménagés sur les anciens vergers de l'abbaye Saint-Vaast. Les deux places sont reliées entre elles par la rue de la Taillerie.


La Grand'Place

Les places d'Arras aménagées depuis plus de huit siècles, étaient destinées à accueillir de vastes marchés.


Une maison d'Arras de 1467

La plus ancienne maison d'Arras, 1467, avec son pignon à redents, servit de base à l'alignement des maisons et de leurs galeries, et de modèle pour sa structure à trois niveaux.



Une enfilade de 155 maisons...

De la Grand'Place à la Place des Héros, 155 maisons de style baroque flamand se côtoient sans interruption sur leurs 345 colonnes de grès.



Pignons à volutes

Au-dessus des deux étages de hautes fenêtres, chaque pignon à volutes compte trois niveaux: fenêtres, oeil de boeuf, et petit tympan souvent décoré d'une coquille.



Détail d'un tympan sur la Place

Le tympan des maisons des places est parfois orné d'une étoile.


Colas, Jacqueline et Dédé

Les deux Géants d'Arras, Colas et Jacqueline, ainsi que leur fils Dédé né en 1995, animent les fêtes.



Le Mont-de Piété

Le Mont-de Piété a été conçu en 1624 par Wenceslas Cobergher, fondateur d'une quinzaine de ces bâtiments dans les Pays-Bas du Sud. Son architecture servit sans doute de modèle pour le renouvellement des façades des Places.



Un hôtel particulier d'Arras : l'Hôtel Dubois de Fosseux

L'hôtel Dubois de Fosseux, rue du Marché-au-filé, est l'un des plus élégants hôtels particuliers d'Arras. Il abrite maintenant le siège de la Chambre régionale des Comptes.



Un atlante de l'Hôtel Dubois de Fosseux

La façade de l'hôtel Dubois de Fosseux (1749-1789) est ornée d'atlantes. Celui-ci prend une pose mélancolique pour soutenir le balcon de l'étage.




Des photos aériennes d'Arras, prises en montgolfière.