Imprimer Envoyer
Index de l'article
Moyen Âge et Renaissance à Saint-Omer avec Jacques Du Brœucq
26 photos du Musée Sandelin et de l'église Saint-Denis
7 photos des vestiges de l'Abbatiale Saint-Bertin
10 photos de la Chapelle de l'ancien Collège des Jésuites wallons
11 photos de la Bibliothèque de Saint-Omer
Toutes les pages

Madame Le Maner répond aux attentes du groupe. ( Photo S.W.)

Jeudi 19 janvier 2006
La Bibliothèque de Saint-Omer


Madame Martine Le Maner - conservatrice du fonds ancien - présente quelques incunables qu'elle a choisi d'exposer pour notre groupe.





La Bible à 42 lignes de Gutenberg

1455, conservée à Saint-Omer.

(Cliché Bibliothèque de Saint-Omer)

Qu'est-ce qu'un incunable ?

C'est un ouvrage imprimé entre les débuts de l'imprimerie et 1500. Les lettres sont gothiques et le texte se déploie sur deux ou trois colonnes. Il débute par l'incipit et se termine par l'excipit.

En quoi est-il différent du manuscrit ?

Il est imprimé. On y trouve la marque de l'imprimeur (nom, devise,enseigne). Les enluminures sont remplacées par des images en noir et blanc réalisées à partir de gravures sur bois appelées xylogravures. Les lettrines sont remplacées par des initiales peintes en rouge ou bleu : c'est la rubrication. Vers 1480, c'est l'apparition de la page de titre. Le texte ne commence plus sur le recto du premier feuillet. On y trouve le titre de l'ouvrage, mais surtout le nom de l'imprimeur, la date et le lieu de l'impression.

Sur les incunables précieux, les enluminures existent toujours et l'imprimeur laisse alors un blanc réservé au travail de l'enlumineur. Le premier incunable connu est la Bible à quarante-deux lignes imprimée par Gutenberg en 1455. Il comporte mille pages et le texte est disposé en deux colonnes de quarante-deux lignes. Le texte est noir en lettres gothiques.

En 1457, est imprimé le premier livre en couleur : le Psautier de Mayence. Le texte est en noir, les têtes de chapitre sont en rouge et la rubrication apparaît.

La façade montre l'emploi conjugué de la pierre et de la brique qui rappelle le style Louis XIII.

Au-dessus de la porte, le balcon, les candélabres, les petites arcades de l'attique (ornement d'architecture qui couronne un édifice ou la partie supérieure d'une façade), la moulure du premier niveau, appartiennent au style Renaissance.

Les livres et manuscrits confisqués dans les communautés religieuses de Saint-Omer furent entassés pêle-mêle dans une salle de l'abbaye Saint-Bertin. Ce dépôt fut trié et classé dès 1799 par Charles Aubin, un moine bénédictin devenu bibliothécaire.




Les ouvrages furent installés sur les boiseries provenant de la grande bibliothèque de Saint-Bertin dans la vaste salle du premier étage de l'ancien Collège des Jésuites français.
Les premiers manuscrits réalisés par l'abbaye cistercienne de Clairmarais témoignent du respect des principes édictés par saint Bernard.
Dès la fin du XIIe, on constate une plus grande exubérance avec l'apparition de lettres polychromes, d'entrelacs, de feuillages, de dragons.




Avec les premiers frémissements du gothique, l'art de Clairmarais prend un caractère plus ostentatoire et fait désormais une place aux représentations humaines. (texte du fascicule de la bibliothèque de l'agglomération de Saint-Omer)





La reliure s'orne de semis (reproduction régulière et symétrique d'un même motif de petites dimensions), de larmes, de rubans, de filets, d'écoinçons, de médaillons. Elle a ses fers, ses tranches antiquées, ses cartouches azurés, ses plats mosaïqués.

Le XVIe est le siécle d'or de la reliure.






Les 15 000 ouvrages imprimés antérieurs à 1811 conservés à Saint-Omer permettent de suivre toutes les étapes de l'histoire du livre. La bibliothèque possède de nombreuses éditions des grands imprimeurs-humanistes de la Renaissance : Robert Estienne, Etienne Dolet, Alde Manuce, Christophe Plantin. (texte du fascicule de la bibliothèque de l'agglomération de Saint-Omer)


Quelques liens :

Mise en ligne par Sabine Wetterwald en janvier et février 2006

Actualisation le 24 mars 2013

Le programme 2005-2006 : Renaissance et Humanisme dans les Pays du Nord ;

La carte interactive des journées et voyages de Convivialité en Flandre.


Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

security image
Entrez les caractères affichés


busy