Imprimer Envoyer
Index de l'article
Moyen Âge et Renaissance à Saint-Omer avec Jacques Du Brœucq
26 photos du Musée Sandelin et de l'église Saint-Denis
7 photos des vestiges de l'Abbatiale Saint-Bertin
10 photos de la Chapelle de l'ancien Collège des Jésuites wallons
11 photos de la Bibliothèque de Saint-Omer
Toutes les pages

 

Jeudi 19 janvier 2006
La Chapelle du Collège des Jésuites de Saint-Omer


aa La Chapelle du Collège des Jésuites a été construite de 1615 à 1640, d’après les plans de Jean Dublocq. L'origine de la mode baroque en Flandre est sans doute religieuse : les architectes Jésuites, en grâce auprès des Archiducs, sont essentiellement Hoeymaker de Tournai (1599-1626) et Dublock de Mons (1583-1656).

La façade ouest de la Chapelle du Collège des Jésuites. La nuit tombe. L'un des deux groupes se tient sur le nouveau parvis de la Chapelle.


La façade de la Chapelle du Collège des Jésuites est inspirée de celle de l'église du Jesu à Rome, où un prototype de la façade baroque est construit par Della Porta. Cette façade imposante, en brique rouge à parement de pierre blanche, impressionne par son élévation régulière sur cinq étages.

Les colonnes du portail sont en pierres de Namur. Elles ont été transportées sur l'Aa et sont arrivées numérotées. Le transport des matériaux par voie d'eau était beaucoup moins onéreux que celui fait par les mauvaises routes.

a

Bordée au sud par les anciens bâtiments d'enseignement, cette chapelle du XVIIe siècle constitue le temps fort de ce quartier des collèges, doté par ailleurs d'un séminaire construit en briques jaunes.

Les arcs boutants ont été remplacés par de gros contreforts surmontés de volutes pour suivre la nouvelle tendance baroque.

 

La chapelle comprend une nef large, sans transept, sur laquelle se greffe un chœur peu profond à chapelles rayonnantes et dépourvu de déambulatoire.

a La nef est bordée, non pas de bas-côtés comme cela est le cas à la cathédrale, mais d’une série de chapelles destinées à l’origine aux confessionnaux.

De massives colonnes d’inspiration antique séparent ces deux espaces en rythmant l'arcade en plein cintre.

A leur sommet court une frise sculptée composée de scènes bibliques, de symboles ou emblèmes mystiques à la signification savante et quelque peu hermétique.

Avec la période de la Renaissance flamande, ce genre de voûte décorative avec multiples nervures, liernes et tiercerons, est souvent utilisé au XVIe jusqu'à la mode baroque dans le courant du XVIIe. Cependant, nous retrouvons ce type de voûte dans d'autres régions comme à Saint-Jacques de Dieppe par exemple.

Il ne s'agit pas de faire des recherches de structures comme au Moyen Âge, mais plutôt de développer un effet décoratif. Les clés de voûtes prennent alors de plus en plus d'ampleur.

a

Quelques éléments d'architecture: 1 Clé de voûte 2 Arc diagonal 3 Lierne 4 Tierceron 5 Arc formeret.



La page de la Chapelle de l'ancien Collège des Jésuites sur le site de la ville.