FORUM de L'association Convivialité en Flandre Index du Forum FORUM de L'association Convivialité en Flandre
Le forum pour parler des sorties, d'histoire... ou encore tout simplement tchacher.
 
 FAQFAQ FAQRangs   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Retour sur le site de l'Association Convivialité en Flandre

Transis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM de L'association Convivialité en Flandre Index du Forum -> Approfondir une question ?
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Sabine
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 623
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Mer 20 Sep 2006, 22:25:54    Sujet du message: Transis Répondre en citant

salut ! Un transi est une figure sculptée du Moyen Age ou de la Renaissance, représentant un cadavre en cours de décomposition.

Si vous lisez le message n°66 du livre d'or, vous verrez qu'un internaute de Wissembourg intéressé par notre patrimoine nous interpelle. hého

Après avoir découvert sur notre site L'Homme à moulons, le transi de la Chapelle des Seigneurs de Boussu près de Mons vu en septembre 2005
http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=84&Itemid=82&limit=1&limitstart=4 ,
et le Transi de Guillaume Lefranchois du musée des Beaux-Arts d'Arras vu en novembre 2004
http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=148&Itemid=89&limit=1&limitstart=5 ,
il nous demande si nous connaissons d'autres transis dans la région ou en Belgique.
Fouillez dans vos livres et vos mémoires et n'hésitez pas à répondre ici. vampire
_________________
Sabine


Dernière édition par Sabine le Jeu 09 Oct 2008, 14:11:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
agnes r
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 117
Localisation: Zuydcoote

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2006, 06:07:17    Sujet du message: Répondre en citant

coucou
Le transi serait un des plus anciens témoignages d’une iconographie macabre qui s’est surtout développée dans le nord de l’Europe à la fin du Moyen Âge : au lieu d’un paisible gisant, le cadavre, déjà décharné par la mort, frappe par son réalisme et sa précision anatomique.
La sculpture de Guillaume de Harcigny., médecin du roi Charles VI, serait le plus ancien témoignage conservé dans les collections françaises.
http://perso.orange.fr/jpjcg/musee/beaux_ar/harcigny.htm

La mort devient un thème pour l’iconographie. Parfois on représente le défunt dans une tombe à double étage : en haut à sa ressemblance physique en position de repos, en bas en voie de décomposition comme cette dame noble dans une miniature
http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/zgothic/miniatur/1401-450/02e_1400.html


Agnes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sabine
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 623
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Lun 02 Oct 2006, 11:36:43    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Agnès, je ne connaissais pas ces 2 références.
Décidément nos derniers sujets ne sont pas très gais. Je fais une prière.
Pour rester dans le macabre, je pense à un ex-voto que nous avions détaillé à la cathédrale de Saint-Omer.
Il est visible tout en bas de la page dédiée à la cathédrale Notre-Dame de Saint-Omer rédigée après notre visite de janvier 2006 :
Un cadavre en putréfaction est étalé au sol dans une étonnante scène de résurrection et ressemble aux transis déjà évoqués.

Pour prolonger ces thèmes qui évoquent la brièveté de la vie et notre passage éphémère sur terre Gla gla, le temps passe trop vite. Comment faire ? , j'ai fait la citation latine de cette semaine autour d'une mosaïque de la Maison du Collège des Architectes de Pompéi, dite Maison des Maçons. Elle est conservée au Musée archéologique national de Naples, et son crâne nous rappelle notre condition.

Et après tout cela, n'oubliez pas de profiter de l'instant.
Carpe diem... coucou
_________________
Sabine


Dernière édition par Sabine le Jeu 09 Oct 2008, 14:13:38; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Monique
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 236
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Jeu 05 Oct 2006, 17:35:23    Sujet du message: Brou Répondre en citant

Si vous visitez l’église de Brou :
le tombeau de Philibert le Beau, duc de Savoie est un monument majestueux dessiné par le peintre flamand Jean Van Roome.
Situé au milieu du choeur, il comporte deux étages et deux gisants superposés.

le tombeau de Marguerite d’Autriche comporte aussi deux gisants superposés, sculptés par Conrad Meyt. Au-dessus, l’image de la princesse en costume de cour est un portrait réaliste. En-dessous, repose le gisant idéalisé de la femme dépouillée de ses atours et des attributs de la puissance terrestre.
Ce sont deux gisants puisqu'ils ne sont pas représentés en état de décomposition
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Juliette
Arrivant(e):
0 à 2 messages
Arrivant(e): <br>0 à 2 messages


Inscrit le: 06 Oct 2006
Messages: 2
Localisation: Lille

MessagePosté le: Sam 07 Oct 2006, 10:49:08    Sujet du message: Répondre en citant

A Bar-le-Duc, dans l'église Saint Etienne, il y a un superbe transi appelé "le squelette de Ligier Richier" ou encore "mausolée du prince René de Chalon", reste une énigme de l'art du XVIème siècle.
Il s'agit du premier gisant debout, regardant son coeur (un écrin dans lequel était conservé le coeur du prince, aujourd'hui disparu), et une question reste toujours ouverte : ce squelette est-il entrain de se décomposer ou de renaître à la vie ? Question étroitement liée à la pensée de la Renaissance.

Qu'en dites vous ?
http://www.ru.nl/ahc/vg/html/images/im000274_1.jpg
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christian
Habitué(e):
13 à 50 messages
Habitué(e):<br>13 à 50 messages


Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 50
Localisation: Wissembourg

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2006, 21:16:05    Sujet du message: Remerciements pour les réponses au Transi de Christian Répondre en citant

Bonjour à toutes.
A Agnès je précise que les premiers transis apparurent vers 1380, et que celui de G. de Harcigny est effectivement considéré comme tel. Il est probable que sa fonction de médecin à l'époque de la grande peste a surement joué autant que ses connaissances anatomiques.
Pour H. et B. UTZINGER, il y a eu 5 transis au XIVème siècle, 75 au XVème, 155 au XVIème et seulement 29 au XVIIème.
A Monique, je partage sa connaissance du monastère de Brou que j'ai visité à plusieurs reprises, en apprenant chaque fois un peu plus avec le changement de guide, mais à l'époque, j'avais été plus séduit par la Sybille que par les transis qui sont difficiles à voir.
A Juliette, je reviens de Bar le Duc où j'ai voulu voir l'oeuvre de Richier autrement que sur image, en même temps que je voulais admirer sa "Crucifixion" dont la sculpture est proche des conventions de la peinture du Nord, et qui associe le gothique finissant et le début de la Rennaissance. Par contre, est-il vraiment en train de regarder son coeur au bout de sa main gauche (celle du coeur !) ou plutôt de l'offrir à Dieu ? Voilà un sujet de réflexion.
A bientôt
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sabine
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 623
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Mar 09 Jan 2007, 10:15:45    Sujet du message: Répondre en citant

Dans un cours sur les livres de dévotion médiévaux, Marc Gil, Maître de conférences à Lille3, a projeté aux étudiants de Master1 un folio provenant d'un livre d'heures de la Bibliothèque municipale de Lille où l'on voit un spectaculaire transi féminin.
C'est la première fois que j'en voyais une représentation. Je vous plais ?
C'est dans les Heures à l’usage d’Arras, Ms. 79, à l'Office des morts.
Marc Gil nous a informé qu'il préparait une publication dans laquelle cette image serait publiée. Je vous informerai quand j'en saurai plus.
_________________
Sabine
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
agnes r
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 117
Localisation: Zuydcoote

MessagePosté le: Mar 09 Jan 2007, 10:47:29    Sujet du message: Répondre en citant

hého
Très intéressant la publication à venir. J'ai eu le coup de foudre. Ça doit être un prince charmant.
Serait-ce dans Visages d'Antan une publication qui sortira en mars d'après le Recueil d'Arras ?
Des dessins originaux XVIe siècle sont conservés à la Bibliothèque d'Arras, ms. 266
Philippe le Bon et son fils Charles le Téméraire, fol. 61 ;
Louis XI comme jeune roi de France, fol. 7.
Je vous présente le site de la maison d'édition et cliquez sur Visages d'Antan.
C'est d'une beauté...
http://www.editions-du-gui.fr/
Bonne découverte.
Agnes Un petit voyage ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Christian
Habitué(e):
13 à 50 messages
Habitué(e):<br>13 à 50 messages


Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 50
Localisation: Wissembourg

MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2007, 14:39:49    Sujet du message: Réponse à Sabine sur Transi féminin Répondre en citant

Bonjour Sabine hého
Je vous signale qu'à Paris, il existe deux transis féminins :
-Premier transi de Catherine de Médicis par Girolamo Della Robia (1565) qui se situe au Musée du Louvre
-Deuxième transi de Catherine de Médicis, avec le transi de Henry II(1567-1573) qui se trouve à la Basilique de St. Denis Bonne journée !
Christian
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sabine
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 623
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Jeu 11 Jan 2007, 17:19:17    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, merci Christian. Incroyable...
C’est vrai que je les avais vus côte à côte sur le site de Karine Lanini qu’Agnès nous avait mis en lien dans le sujet sur les danses macabres.

On voit mieux le premier transi que Catherine de Médicis avait commandé à Della Robbia ici
ou sur le site d’Insecula avec 5 photos prises au Louvre.
Catherine a de son vivant refusé la version du transi de Della Robbia de 1565 qu'elle a jugée trop réaliste et lui a préféré une version plus flatteuse commandée à Germain Pilon en 1567.
Cependant, je lis ici que la guide de la basilique Saint-Denis appelle cette 2e version plus soft un "dormant" puisqu’on ne voit pas les os du cadavre en décomposition.
je m'appelle David Girolamo della Robbia est né à Florence en 1481 et mort en 1566.
Il est le fils d’Andrea della Robbia (1435-1525) qui est lui-même le neveu du plus célèbre de la famille Luca della Robbia (1400-1482).
Nous avons déjà rencontré cette grande famille de céramistes sculpteurs de la Renaissance italienne
- À la Chapelle du Château de Beloeil en Belgique en mai 2005
- au musée Sandelin et à l’église Saint-Denis de Saint-Omer en janvier 2006
- à l’église Saint-Jacques à Bruges en décembre 2006
Si vous connaissez d’autres transis féminins ou non, n’hésitez pas… Salut et à bientôt

Agnès grand merci pour ton lien, ce livre sera certainement passionnant.
Albert Châtelet est un nom célèbre en histoire de l'art !
La publication de Marc Gil portera je crois sur des manuscrits de la bibliothèque municipale de Lille. A bientôt
_________________
Sabine


Dernière édition par Sabine le Jeu 09 Oct 2008, 14:16:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Christian
Habitué(e):
13 à 50 messages
Habitué(e):<br>13 à 50 messages


Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 50
Localisation: Wissembourg

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2007, 20:09:57    Sujet du message: Répondre en citant

bijour Il semblerait que la représentation la plus ancienne d'un transi soit celle de la Chapelle de la Sarraz, dans le canton de Vaud (Suisse), représentant Francis de la Serra et datant de 1362.
Je me creuse la tête Connaissez-vous un transi plus ancien ? ciao
Christian
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sabine
Expérimenté(e):
51 messages et +
Expérimenté(e): <br>51 messages et +


Inscrit le: 13 Oct 2004
Messages: 623
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2007, 11:17:59    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne connais pas de transi plus ancien Christian. Mais peut-être que d'autres en ont vus ? Ils ne doivent pas apparaître beaucoup plus tôt que 1362 car ils surviennent avec la peur de la mort engendrée par
- les débuts de la Guerre de Cent ans en 1337 qui se conjuguent avec
- la grande Peste noire vers 1348 et
- le Schisme de la papauté à partir de 1378.

Je retrouve d'autre part le message de Lucille dans sa présentation et en colle ici une partie pour qu'il ne soit pas perdu :
Lucille a écrit:
Je pense tout d'abord au sujet de mon mémoire: Les fragments du tombeau d'Oudart de Bournonville daté de 1585(conservés au musée d'arras mais pas exposés....) J'ai en effet pour mission de les étudier et de les restaurer. je me poile Un transi mutilé en fait partie.
Je pense également au transi de Charles II comte de Lalaing, daté de 1550 et attribué à Jacques du Broeucq. Il est conservé au musée de la Chartreuse à douai. Je ne sais pas si il est exposé.

Lucille, vous nous en diriez davantage sur l'avancement de votre restauration ? C'est beau ?
hep! Aurélie qui avait guidé notre groupe en septembre dernier dans les Boves d'Arras connaît bien le musée d'Arras. Elle pourrait peut-être également nous renseigner sur ces fragments du tombeau d'Oudart de Bournonville ?

Et l'un de vous aurait-il vu au Musée de la Chartreuse de Douai le transi de Charles II comte de Lalaing attribué à Du Brœucq dont Lucille parle ? Cela complèterait notre vision des travaux de Du Broeucq rencontré à Saint-Omer ou en Belgique à Mons et Boussu.
_________________
Sabine


Dernière édition par Sabine le Mar 13 Nov 2007, 21:59:53; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Christian
Habitué(e):
13 à 50 messages
Habitué(e):<br>13 à 50 messages


Inscrit le: 24 Sep 2006
Messages: 50
Localisation: Wissembourg

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2007, 19:50:16    Sujet du message: Transis Répondre en citant

hého Bonjour Sabine.
Je suis toujours à l'affût de nouveautés sur ce sujet, et je n'ai pas bien compris l'influence du schisme de la papauté dans l'origine des transis. Idée Autant les massacres de Crécy, Rouen et Courtrai, les bourgeois de Calais ou la croisade des Albigeois, ou encore les Grandes Compagnies ont pu frapper l'imagination et la mémoire collective, autant la religion ne me semble avoir joué un rôle que dans la récupération des danses macabres. Mais, peut-être, suis-je mal informé, et je ne demande qu'à l'être.
Cordialement. Christian.
P.S. Il faudra vraiment que je vienne découvrir tous les endroits cités. : A bientôt
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lucille
Arrivant(e):
0 à 2 messages
Arrivant(e): <br>0 à 2 messages


Inscrit le: 12 Sep 2007
Messages: 2
Localisation: Tours

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2007, 23:42:28    Sujet du message: transi de Charles II Comte de Lalaing Répondre en citant

Bonjour à tous,
Je suis navrée de ne renvoyer ce message que maintenant mais suis un petit peu débordée par mon diplôme. Concernant le transi de Charles II comte de lalaing, je n'ai pas trouvé beaucoup de documents récents sur le sujet et la conservatrice du musée de Douai n'a pas pu me donner plus d'information. Ce transi devait faire partie d'un mausolée plus important aujourd'hui détruit. Il a été attribué à Du broeucq au début du XXe siècle et l'est encore. je n'ai même pas réussi à savoir s'il était exposé donc je fais parvenir dès que possible une photo à sabine qui vous la retransmettra.
Concernant l'objet de mon diplôme, les fragments du tombeau d'Oudart de Bournonville, je ne pense pas, du fait de leur état, qu'il aient fait l'objet d'une exposition. L'histoire de ces fragments reste un grand mystère entre 1840, date de leur découverte par Louis Dancoisne dans l'Eglise d'hénin-Liétard (actuellement Hénin-Beaumont) et leur entrée au musée avant 1866. Je n'ai rien trouvé concernant leur histoire au sein du musée entre 1866 et 1993... J'ai tout de même trouvé quelques écrits concernant le tombeau à son origine. Je ne peux pour l'instant vous donner plus d'information concernant la restauration car je suis en plein dedans. Mais dès que cela sera possible, je vous ferais part de mon travail.

Je vous souhaite à tous une agréable soirée
à très bientôt
Lucille
_________________
Lucille
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FORUM de L'association Convivialité en Flandre Index du Forum -> Approfondir une question ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Retour sur le site de l'Association Convivialité en Flandre